Samedi 23 novembre 2019

L’art chinois chez Nagel

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 4 novembre 2005 - 107 mots

STUTTGART - Du 14 au 16 novembre, Nagel Auktionen disperse à Stuttgart plusieurs collections particulières. Une quarantaine de porcelaines chinoises réunies pendant les années 1980 et quelques pièces d’exception ont nécessité un catalogue en quatre volumes.

Parmi les porcelaines d’importance, une assiette turquoise Yunyao de l’époque Song (Xe au XIIIe siècle, est. 70 000-90 000 euros) et un vase en porcelaine rouge de l’époque Hongwu (1368-1398, est. 120 000-150 000 euros). Un collectionneur allemand cèdera aussi un ensemble majeur de peintures chinoises, parmi lesquelles un tableau Lotus de Zhang Daqian (1930, est. 90 000-120 000). Pour les amateurs de bronzes chinois, un récipient « yu » de l’époque Shang créera l’événement (XIIe au XIe siècles av. J.-C., est. 180 000-250 000 euros).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°224 du 4 novembre 2005, avec le titre suivant : L’art chinois chez Nagel

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque