Jeudi 13 décembre 2018

L’Aigle et le commissaire-priseur

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 28 octobre 2009 - 93 mots

PARIS - Le 8 novembre à Fontainebleau, le commissaire-priseur Jean-Pierre Osenat présentera une découverte exceptionnelle : un tabouret monumental, formé de quatre sabres entrecroisés, en acajou, ébène et bronze ciselé et doré, attribué à Martin-Guillaume Biennais et estimé 120 000 euros minimum.

Ce meuble fait partie d’une commande de douze tabourets destinés aux maréchaux et devant être placés près du trône de l’Empereur Napoléon Ier. Seuls trois d’entre eux ont été réalisés. Deux se trouvent au musée-château de Malmaison. Le troisième n’avait pas encore été localisé.

Rens. 01 80 81 90 01, www.osenat.com

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°312 du 30 octobre 2009, avec le titre suivant : L’Aigle et le commissaire-priseur

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque