Dimanche 19 janvier 2020

L’affiche Dufrêne

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 23 juin 2006 - 78 mots

PARIS - « Japonisant en diable », s’était exclamé François Dufrêne en 1957, tandis qu’il découvrait, à l’initiative de Raymond Hains, des morceaux d’affiches entreposés dans une usine.

Succombant à l’esthétique des affichistes, Dufrêne a, depuis lors, exécuté de nombreux collages dont une sélection des années 1960-1970 est actuellement présentée à la galerie Véronique Smagghe, à Paris.

« François Dufrêne », galerie Véronique Smagghe, 10, rue Saintonge, 75003 Paris, tél. 01 48 04 75 37. Jusqu’au 30 juillet.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°240 du 23 juin 2006, avec le titre suivant : L’affiche Dufrêne

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque