Samedi 24 février 2018

L’abstraction française à New York

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 10 juin 2010

NEW YORK - Les artistes français commenceraient-ils à sortir de leur ghetto ? Après l’exposition personnelle de Simon Hantaï organisée en avril, simultanément chez Jean Fournier à Paris et Paul Kasmin à New York, c’est au tour de la galerie Cheim & Read de rendre hommage à l’abstraction française. Avec l’exposition « Le tableau », en français dans le texte, elle met en dialogue Martin Barré, Hans Hartung, Bernard Piffaretti et Claude Viallat avec d’autres peintres abstraits européens ou américains. L’accrochage se présente, selon la galerie, comme « un contrepoint au rejet de la peinture française, dû principalement à un sens de la compétition déplacé et, dans certains cas, à un triomphalisme de l’establishment artistique et critique américain après la guerre. » Tout arrive !

« Le tableau », galerie Cheim & Read, 547 West 25th Street, New York, tél. 1 212 242 7727. Du 24 juin au 3 septembre

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°327 du 11 juin 2010, avec le titre suivant : L’abstraction française à New York

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque