Mercredi 27 janvier 2021

La victoire d’Austerliz

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 6 janvier 2006 - 168 mots

FONTAINEBLEAU - Une vente célébrant le bicentenaire de la bataille d’Austerlitz s’est déroulée à Fontainebleau les 10 et 11 décembre sous le marteau de Jean-Pierre Osenat.

Parmi les enchères importantes figure le Portrait de Napoléon en costume impérial, provenant de l’atelier d’Anne-Louis Girodet, préempté par la direction des Musées de France (DMF) pour le château de Fontainebleau (157 500 euros, est. 60 000-80 000 euros). Citons également un cabaret en porcelaine de Sèvres à fond d’or, d’après Percier, illustrant les Fables de La Fontaine (100 250 euros, est. 90 000-120 000 euros), et un mobilier de salon en bois redoré et sculpté offert par Napoléon Ier au sultan turc de la Sublime Porte (94 350 euros, est. 60 000-80 000 euros). Enfin, une timbale en argent aux armes de l’Empereur, trouvée dans sa berline le soir de la bataille de Waterloo, en 1815 (70 760 euros, est. 30 000-35 000 euros). Emportée par les armées du maréchal Blücher, puis offerte au prince de Hanovre, elle porte une inscription en allemand dont la traduction française est : « Napoléon a perdu la bataille de Waterloo, il a perdu son trône, il a perdu cette timbale. »

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°228 du 6 janvier 2006, avec le titre suivant : La victoire d’Austerliz

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque