Dimanche 8 décembre 2019

La tornade Veronica

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 3 décembre 2004 - 185 mots

NEW YORK - Les 8 et 9 novembre, la vente  « Veronica’s Revenge » de la collection photographique Lambert a totalisé 12 473 240  dollars (9 657 948 euros) pour le plus grand bonheur de Phillips, de Pury & Company. Seuls 5 lots sur 185 n’ont pas trouvé preneur, dont trois Cindy Sherman, très représentée, et Élevage de poussière (sur le Grand Verre de Marcel Duchamp) par Man Ray. La star incontestée de la soirée était Barbara Kruger, dont le bien nommé Untitled (I Shop Therefore I Am), adjugé 601 600 dollars, a multiplié par plus de 7,5 son estimation basse ! Une majorité de clichés ont triplé, voire quadruplé, leurs estimations. Les photographes allemands habitués des records, Andreas Gursky, Thomas Struth et Gerhard Richter, ont été éclipsés par les Anglo-Saxons, Richard Prince, Paul McCarthy et Sarah Lucas. Charles Ray a obtenu la deuxième meilleure enchère avec 534 400 dollars pour No, et Cindy Sherman l’a talonné avec 478 400 dollars pour Untitled no. 92. Mais ces deux artistes ont à peine doublé leur estimation basse, une contre-performance face à Gabriel Orozco dont deux clichés ont multiplié par sept environ leur estimation basse.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°204 du 3 décembre 2004, avec le titre suivant : La tornade Veronica

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque