Samedi 16 février 2019

La semaine Koller

Plus d’un millier de lots dispersés à Zurich

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 1 mai 1996 - 242 mots

La galerie Koller Auktionen de Zurich organise sa traditionnelle grande semaine de ventes du 12 au 18 juin, précédée d’une exposition du 5 au 10 juin.

ZURICH - Plus d’un millier de lots seront dispersés, à commencer, le 12 juin, par quelque 250 meubles et objets d’art du XVIIe au XIXe siècle. Parmi les pièces importantes, une commode "à portes", époque Empire, estampillée Jacob Frères rue Meslée, provenant de Fontai­nebleau et estimée entre 60 000 et 90 000 francs suisses, un bureau mécanique dit "à la napoléonienne", époque Restauration, estampillé A. Jacob, estimé entre 150 000 et 180 000 francs suisses, et un bureau plat avec marqueterie Boulle, époque Régence, Paris, vers 1720, estimé entre 200 000 et 250 000 francs suisses. Le 13 juin, près de 150 tableaux et sculptures, XIXe siècle et contemporains, seront mis en vente, dont deux bronzes de Rodin provenant de collections privées françaises : Le penseur, fondu chez Rudier, estimé entre 750 000 et 900 000 francs suisses, et Le baiser, fondeur Barbedienne, estimé entre 160 000 et 190 000 francs suisses.

L’art asiatique, avec des bronzes du Tibet et du Népal, occupera les vacations des 14 et 15 juin, tandis que la vente du 18 juin sera consacrée aux tapis et à la faïence, dont une centaine de pièces XVIIIe siècle de la Manufacture de Zurich, des porcelaines de Meissen, et une collection de 150 majoliques de Berne, de la seconde moitié du XIXe siècle.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°25 du 1 mai 1996, avec le titre suivant : La semaine Koller

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque