Samedi 23 novembre 2019

La rue selon Chas Laborde

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 26 mai 2006 - 100 mots

PARIS - La Galerie Bellier, à Paris, consacre une exposition à Chas Laborde (1886-1941), dont l’album de dessins illustrant L’Inflation sentimentale (1922) de Pierre Mac Orlan a récemment été redécouvert.

Témoin privilégié de la légèreté festive des Années folles, Laborde exécuta, entre 1919 et 1921, ces 22 dessins aquarellés qui ont pour thème Montmartre, ses maisons closes et ses music-halls. Son réalisme mordant partage le même univers que celui de Georges Grosz et d’Otto Dix, où se côtoient filles de joie et bourgeois en goguette.

32, avenue Pierre Ier-de-Serbie, 75008 Paris, tél. 01 47 20 19 13. Jusqu’au 23 juin.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°238 du 26 mai 2006, avec le titre suivant : La rue selon Chas Laborde

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque