Dimanche 25 février 2018

La photographie en détails

L'ŒIL

Le 18 janvier 2008

Qu’est-ce qu’un tirage d’époque ou vintage ?
L’intérêt d’une photographie en tant qu’élément d’une collection tient essentiellement à trois critères : la beautéde l’image, le nom et la notoriété du photographe et le fait que le tirage
soit original.Le tirage d’époque, dit aussi « vintage », est contemporain de la prise de vue. Il ne faudrait pas le confondre avec une épreuve de lecture, fut-elle d’époque, qui ne reste dans la plupart des cas qu’un brouillon. Le tirage d’époque n’est pas toujours un tirage définitif d’époque. Le tirage original est dans la plupart des cas un tirage ultérieur effectué à partir du négatif original longtemps après la prise de vue, par le photographe lui-même ou sous son contrôle. Parfois, il n’existe pas de tirage d’époque : quand le tirage définitif d’époque a disparu (détruit ou perdu) ou quand le photographe redécouvre bien des années plus tard une image qu’il n’avait jamais tirée. Il peut donc exister de la même image des tirages différents suivant l’époque du tirage ou les différents interprètes. Il est souhaitable que le non du tireur et la date de son exécution soient indiqués au dos du tirage. Le retirage est un tirage original exécuté après la mort de l’auteur par le possesseur des négatifs. C’est toujours une interprétation, hors du contrôle du photographe et leur qualité dépend du talent du tireur.

De la limitation des tirages
Trois cas se présentent :
Certains photographes ne numérotent pas et se contentent de faire des tirages au fur et à mesure de la demande, se réservant d’interrompre leur production quand ils le désirent.
D’autres photographes ne limitent pas, mais numérotent leurs tirages.
D’autres décident du nombre maximum de tirages qui seront faits (les plus fréquents sont 15, 25 ou 50) et les numérotent 1/15, 2/25..., ce qui ne signifie pas que tous les tirages prévus sont faits.
Il faut savoir qu’un négatif est fragile et que le tirage d’une photographie se fait actuellement d’une manière artisanale quand il s’agit de beaux tirages : le tirage est effectué manuellement, pièce par pièce, on peut dire que chaque tirage est unique.

Un marché toujours en hausse
Selon Artprice.com, le site Internet spécialisé dans le marché de l’art, le marché de la photographie est maintenant particulièrement porteur. Si une huile rapporte 4,77 % par an depuis 1992, sur la même période, les acheteurs de photographie ont vu en moyenne le prix de leur cliché croître de 5,92 % annuellement. Depuis janvier 1992, avec des échanges plus sûrs, le marché de la photographie est relancé :
8,05 % en six mois. Mais certains segments du marché sont plus rentables que d’autres. Les tirages anciens, les plus rares, sont les plus prisés avec 14,7 % de hausse annuelle depuis 1992. La photographie moderne, après le scandale des faux Man Ray, est restée peu rentable avec 3,4 % de hausse. Enfin, la photographie contemporaine s’offre une augmentation de 5,9 % depuis 1992.

Des records
Gustave Le Gray, La Grande vague, Sète (1855) : 702 300 e(1999)

Andreas Gursky, Untitled V :
635 263 euros (février 2002)

Thomas Struth, Mailander Dom (1998) : 317 500 £ (mai 2002)

Man Ray, Noire et blanche (Positive and negative) (1926) : 607 500 $ (1998)

Rineke Dijstra, The Hilton Head island (1996) : 395 064 euros (2002)

Alfred Stieglitz, Les Mains de Georgia O’Keefe (1920) : 346 786 euros (octobre 1993)

Man Ray, Noir et blanche (1926) : 308 496 euros (avril 1994)

Helmut Newton, diptyque avec Sie Komen, Dressed et naked, (1981) : 181 232 euros (2002)

Le top 20 des artistes
en photographie
1/ Gustave Le Gray
2/ Cindy Sherman
3/ Edward Weston
4/ Man Ray
5/ Paul strand
6/ Thomas Struth
7/ Laszlo Moholy-Nagy
8/ Andreas Gursky
9/ Edward Steichen
10/ Hippolyte Bayard
11/ Alfred Stieglitz
12/ Ansel Adams
13/ Gilbert & George
14/ André Kertesz
15/ Charles Ray
16/ Herbert Bayer
17/ William Craven
18/ Nan Goldin
19/ Robert Mapplethorpe
20/ August Sander

Extrait du top 100 des artistes

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°541 du 1 novembre 2002, avec le titre suivant : La photographie en détails

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque