Vendredi 19 octobre 2018

La Haute Couture à l’encan

A New York, Sotheby’s inaugure un département Mode

Le Journal des Arts

Le 4 avril 1997 - 233 mots

La mode prend une place officielle dans les activités de Sotheby’s avec l’ouverture d’un département à New York, dirigé par Tiffany Dubin. La vente de la succession de Martha Phillips, les 7 et 24 avril à New York, donnera le coup d’envoi de cette nouvelle spécialité.

NEW YORK. Depuis le milieu des années soixante-dix, Sotheby’s organise régulièrement des ventes de costumes et de tissus. Le département de Londres, sous la responsabilité de Kerry Taylor, se consacre à l’aspect historique de cette spécialité. La haute couture européenne, de 1950 à nos jours, est le domaine de prédilection du nouveau département de Sotheby’s à New York. Selon Tiffany Dubin, sa directrice, elle-même collectionneuse de mode, le moment est venu de considérer les créations des dernières décennies comme un "art" encore non apprécié à sa juste valeur. La vente "haute couture" de l’Amé­ricaine Martha Phillips, les 7 et 24 avril, est le premier rendez-vous prévu, très marqué par le goût d’outre-Atlantique. Les boutiques de Martha Phillips, à New York et Palm Beach, étaient des lieux sélects proposant les créations de Valentino, Gian Franco Ferré et Christian Lacroix, entre autres. Christie’s, pour sa part, organise le 25 juin à New York la vente de 80 robes "officielles" de Diana, princesse de Galles, au profit de la recherche sur le sida et le cancer. La plupart ont été dessinées par des créateurs britanniques, dont la styliste Catherine Walker.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°35 du 4 avril 1997, avec le titre suivant : La Haute Couture à l’encan

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque