Vendredi 14 décembre 2018

Bruxelles

La Foire des antiquaires de Belgique déménage

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 23 janvier 2004 - 661 mots

Installée dans un nouveau lieu, le site Tour & Taxis, la foire bruxelloise,
organisée du 6 au 15 février, s’étoffe et renforce sa position en Europe.

BRUXELLES - Un mois avant la foire de Maastricht, la 49e Foire des antiquaires de Bruxelles sera sans doute le point de mire du marché de l’antiquité en Europe. Organisée par la Chambre royale des antiquaires de Belgique présidée par le marchand bruxellois Jan de Maere, la foire se tenait jusqu’à présent au Palais des beaux-arts de Bruxelles, un lieu en sous-sol jugé exigu par une majorité d’exposants et de visiteurs. Elle prend un nouveau départ en s’implantant sur le site industriel Tour & Taxis, une ancienne gare de triage qui s’étend sur 45 hectares et dont les immenses bâtiments de fer, de briques et de verre datant de la fin du XIXe siècle ont été récemment aménagés et remis à neuf. C’est dans quatre fois plus d’espace que précédemment (les 8 600 m2 de plain-pied du bâtiment A) que se déploieront les stands des 90 exposants européens (dont une dizaine de Français), soit une quarantaine de participants de plus que les années passées. Ce changement de lieu a séduit de nombreux grands antiquaires européens qui viennent renforcer les effectifs déjà en place dans les secteurs traditionnels de la foire, notamment en haute époque, pour les tableaux anciens ou les arts de la table. C’est aussi l’occasion d’un développement d’autres spécialités comme les arts du XXe siècle ou le dessin, thème retenu pour cette édition. Ce médium sera donc l’un des points forts de la foire, avec la présence de onze marchands européens dont la majorité vient pour la première fois. Les poids lourds du secteur sont allemands. Les Munichois Katrin Bellinger (partenaire de la galerie Colnaghi de Londres), la galerie Arnold-Livie de Munich et la galerie Siegfried Billesberger exposeront plusieurs pièces de l’école du Nord. Dans cette spécialité, on retrouvera les marchands parisiens Monique Martel, Jean-Marie Le Fell et Alexis Bordes, lequel exposera plusieurs feuilles françaises du XVIIIe siècle, un Veau d’or à la sanguine de la fin du XVIIe par l’artiste florentin Pietro Dandini et un dessin figuratif au crayon noir de Kupka, vers 1900, signé du cachet de l’atelier.

Extension bienvenue
Sur le créneau de l’art du XXe siècle, la galerie franco-belge Autegarden-Rapin, spécialiste du design italien de 1920 aux années 1980, présente entre autres un milieu de table composé d’un réservoir en métal brossé et chromé entouré de deux coupes circulaires en cristal bleu transparent, créé par Fontana Arte vers 1950. Pour Anna Autegarden, il s’agit de « tester ce marché. »

L’extension de la foire de Bruxelles a surtout séduit un grand nombre de marchands français d’art d’Asie, à l’exemple de la galerie Barrère pour la statuaire, Tanakaya pour les estampes japonaises, ainsi que Vincent L’Herrou de la galerie Théorème et Bertrand de Lavergne, deux spécialistes en faïence et porcelaine. « Le marché belge en général est plus fort que le marché français. Les collectionneurs sont passionnés et cultivent le goût du beau, dans plusieurs spécialités. Ce n’est pas pour rien que la foire de Maastricht est installée au milieu de nulle part ! », souligne Antoine Barrère qui présentera, pour sa première participation, un florilège de sculptures bouddhiques. Bertrand de Lavergne, après avoir été longtemps un simple visiteur de la foire, se lance également cette année dans la campagne de Belgique. « J’ai visité le lieu en décembre et je l’ai trouvé très bien conçu. Dans ma spécialité, il y a par tradition dans les pays du Nord un intérêt pour les pièces chinoises de la Compagnie des Indes (plus qu’en France). D’autre part, les Belges sont très collectionneurs d’armoiries et achètent beaucoup au coup de cœur. »

49e FOIRE DES ANTIQUAIRES DE BELGIQUE

Du 6 au 15 février, 12h-19h (nocturne le jeudi 12 février jusqu’à 22 h 30), Tour & Taxis, bâtiment A, 3 rue Picard, Bruxelles, tél. 32 2 513 48 31, www.antiques-fair.be. Catalogue, 420 p., 10 euros.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°185 du 23 janvier 2004, avec le titre suivant : La Foire des antiquaires de Belgique déménage

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque