Mercredi 20 novembre 2019

La BD sous le marteau

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 27 novembre 2013 - 160 mots

La bande dessinée passe aux enchères. Artcurial, leader du secteur, a lancé l’offensive avec deux ventes organisées les 15 et 16 novembre, atteignant 2 millions d’euros frais compris (estimation d’1,6 million d’euros).

PARIS - La première vacation consacrée à Nicolas de Crécy a très bien fonctionné tandis que la seconde vacation, généraliste, confirmait à nouveau la suprématie d’Hergé. Le 1er décembre, Piasa, de retour sur ce marché, dédie sa vente au même Hergé, mêlant objets dérivés, albums et planches, en partenariat avec Moulinsart S.A. Le 8 décembre, c’est Millon, en collaboration avec la galerie bruxelloise Petits Papiers, qui proposent une session générale estimée de 800 000 à 1 million d’euros et présentant Hergé, Franquin, Macherot, Tardi, Giraud ou Schuiten. Dans une deuxième vacation, seront cédées les œuvres de l’exposition « Quelques instants plus tard », fruit de la collaboration entre des auteurs de BD et des artistes contemporains : François Avril et Claude Viallat ou Gilles Barbier et Marc-Antoine Mathieu.

* Résultats annoncés frais compris et estimations annoncées hors frais

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°402 du 29 novembre 2013, avec le titre suivant : La BD sous le marteau

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque