Mercredi 19 décembre 2018

Galerie

Kouka - En galerie

Galerie Taglialatella – Paris-3e - Jusqu’au 21 décembre 2018

Par Alexia Lanta Maestrati · L'ŒIL

Le 21 novembre 2018 - 78 mots

PARIS

Artiste de l’art urbain, connu pour ses iconiques guerriers bantous, Kouka joue avec les notions de mixité culturelle et d’appartenance.

L’exposition « Vénus » rend hommage aux muses, celles qui ont provoqué l’inspiration suffisante pour bouleverser les codes, comme Marie-Guillemine Benoist qui a su, en 1800, remuer les frontières sociales et picturales de l’époque. Au travers d’une douzaine de toiles, ses portraits de femmes proposent une relecture de l’histoire, notamment celle de l’esclavagisme (de 2 500 à 12 000 euros).

« Vénus »,
Galerie Taglialatella, 117, rue de Turenne, Paris-3e, www.djtfa-paris.com

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°718 du 1 décembre 2018, avec le titre suivant : Kouka - En galerie

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque