Dimanche 18 février 2018

Les ventes aux enchères dans le monde, résultats et commentaires

Ketterer surprend

Munich

Le Journal des Arts

Le 3 juin 2010

Le marché allemand est caractérisé par un grand morcellement territorial. Les maisons de ventes aux enchères, grandes et petites, voire simplement locales, influent sur les différents domaines de collection et constituent de véritables points de référence : ainsi la Villa Grisebach à Berlin, Lempertz à Cologne, Nagel à Leipzig et Stuttgart, Neumeister et Ketterer à Munich, pour ne citer que les plus grandes.

MUNICH - C’est justement à Munich que Ketterer a dispersé le 6 juin un important ensemble d’art moderne et contemporain, soit plus de 1 300 lots au catalogue, avec de véritables surprises sur le plan des résultats.
Les rares noms italiens n’ont pas toujours suscité l’intérêt, à l’exception d’une belle pièce de Fontana sur toile rouge (61 x 50 cm, 1968), vendue à presque 380 000 francs, contre une estimation de 264 000 francs.

Mais les œuvres des artistes allemands ont remporté un énorme succès. Toute une série d’œuvres d’Otto Dix, écoulées l’une à la suite de l’autre en ouverture de séance : une Dompteuse de 1922 (crayon et aquarelle) est ainsi passée de 80 000 à 218 500 DM (743 000 francs). Même succès pour le portrait d’un Maquereau de 1923 (aquarelle et gouache), estimé à 50 000 DM et vendu 126 500 DM (430 100 francs). Plus surprenant encore, un Couple amoureux de 1923 (aquarelle, gouache et encre de Chine) a été vendu 437 000 DM (1,49 million de francs) à partir d’une estimation initiale de 80 000 DM (272 000 francs).

Beau succès pour Nolde
Beau succès aussi pour l’œuvre de Nolde : le double portrait choisi pour illustrer la couverture du catalogue, huile sur toile de 1937, a atteint 954 500 DM (3,25 millions de francs) pour une estimation initiale de 500 000 DM (1,7 million de francs). Une aquarelle de 1920, Couple, est partie à 114 000 DM (387 000 francs) pour une estimation de 88 000 DM (300 000 francs) ; des Fleurs d’été, aux chaudes tonalités jaune orangé ont presque doublé leur estimation initiale pour être vendues 121 000 DM (411 400 francs).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°5 du 1 juillet 1994, avec le titre suivant : Ketterer surprend

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque