Dimanche 15 décembre 2019

Jan Krugier confidentiel

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 16 avril 2004 - 201 mots

NEW YORK - La Jan Krugier Gallery à New York abandonne son adresse avec pignon sur rue pour se consacrer à des activités de courtage privé.

Établie à Manhattan depuis dix-huit ans, la société suisse quitte le Fuller building pour prendre ses nouveaux quartiers dans l’ancien fief de Sotheby’s Parke Bernet, au 980 Madison Avenue. « Nous souhaitions nous agrandir et contourner les exigences d’une galerie ouverte au public contrainte aux expositions régulières », explique Emmanuel Benador, directeur du département des Gravures. L’équipe sera désormais plus présente dans les foires internationales. Avant de décider de ce changement structurel, la société a engagé Andrea Crane, transfuge de Phillips, de Pury & Luxembourg, qui occupe le poste de directrice des beaux-arts. Celle-ci doit ses grandes connaissances en art allemand à ses cinq années passées à la direction nord-américaine de la Villa Grisebach, la plus grande maison de ventes d’Allemagne. « Je me réjouis de mettre en avant l’art expressionniste allemand », nous a-t-elle déclaré. Aux États-Unis, la galerie Krugier est surtout connue en tant qu’agent exclusif de la collection Marina Picasso, le plus grand ensemble de travaux provenant de la succession du peintre espagnol en dehors de celui du Musée Picasso à Paris.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°191 du 16 avril 2004, avec le titre suivant : Jan Krugier confidentiel

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque