Mercredi 17 octobre 2018

Pantin (93)

James Rosenquist - Galerie Thaddaeus Ropac

Jusqu’au 7 janvier 2017

Par Vincent Delaury · L'ŒIL

Le 19 octobre 2016 - 129 mots

Moins connu en France que les deux autres grandes figures du pop art américain (Roy Lichtenstein et Andy Warhol), James Rosenquist, né en 1933 à Grand Forks (Dakota du Nord) aux États-Unis, propose au public, dans l’immense Galerie Ropac à Pantin, un méga-solo show réunissant une trentaine d’œuvres couvrant quatre décennies, de 1970 à 2010, de créativité virtuose.

Cet ancien peintre d’enseignes à New York, qui sait comme personne allier impact publicitaire et imagerie choc, donne à voir des compositions fragmentaires explosives, proches du collage, se coltinant au consumérisme frénétique, au glamour trash et au style de vie américain. Si cet événement est d’envergure muséale, il est aussi une expo-vente, puisque les tableaux sont cédés à des prix allant de 500 000 à 4 millions d’euros. Bonne visite !

James Rosenquist, Four Decades, 1970-2010

Galerie Thaddaeus Ropac, 69, avenue du Général-Leclerc, Pantin (93), www.ropac.net

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°695 du 1 novembre 2016, avec le titre suivant : James Rosenquist - Galerie Thaddaeus Ropac

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque