Jeudi 19 septembre 2019

Jacques Tajan condamné

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 9 février 2011 - 102 mots

PARIS - Fin de l’affaire Baude pour Jacques Tajan, avec une condamnation définitive à 300 000 euros d’amende et deux ans de prison avec sursis, pour faux et abus de confiance.

Le jugement avait été rendu par la cour d’appel de Paris le 29 janvier 2010. Le 5 janvier 2011, la Cour de cassation a rejeté le pourvoi formé par l’ancien commissaire-priseur. Ce dernier avait falsifié un procès-verbal de vente aux enchères après avoir vendu de gré à gré plusieurs tableaux ayant appartenu à Claire Baude, lesquels n’avaient pas trouvé preneur en vente publique. Dans les années 1990, cette pratique était interdite.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°339 du 21 janvier 2011, avec le titre suivant : Jacques Tajan condamné

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque