Mardi 11 décembre 2018

Antiquaire

Jacques Ollier arrive au quai

Une galerie Rive Gauche pour le marchand du Louvre

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 1 mai 1995 - 242 mots

Tout en gardant la galerie qu’il tient depuis quatorze ans au Louvre des Antiquaires, le spécialiste de tableaux et de mobilier anciens Jacques Ollier s’installe dans l’ancienne galerie du marchand de tableaux flamands Michel Segoura au 11, quai Voltaire.

PARIS - L’ouverture de la nouvelle galerie de Jacques Ollier est prévue, après des travaux de réaménagement et d’agrandissement qui porteront la surface de la galerie à 74 mètres carrés et la hauteur sous plafond à 3 mètres, le 5 mai – peu avant l’opération portes ouvertes "Les Cinq jours de l’objet extraordinaire", qui se déroulera dans le quartier du Carré Rive Gauche du 16 au 21 mai.

Jacques Ollier a commencé sa carrière de marchand aux puces de Vanves, il y a vingt-cinq ans, et vient de participer au Salon de Mars à Paris, ainsi qu’à ceux de Maastricht et de Milan. Il cherchait une nouvelle galerie dans la rue Saint-Honoré lorsque l’occasion s’est présentée de reprendre celle de Michel Segoura. "Personnellement, je continue à faire des affaires au Louvre mais l’endroit est devenu moins intéressant ces dernières années, et surtout depuis le départ de quelques marchands importants", nous a-t-il confié.

Spécialiste depuis de nombreuses années en tableaux du XVIIe siècle et en mobilier du XVIIIe siècle, Jacques Ollier entend se concentrer désormais sur les meubles et les objets d’art. "Le marché du tableau ancien s’est presque arrêté depuis la crise de 1990. En m’installant au quai Voltaire, je redeviens antiquaire", explique-t-il.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°14 du 1 mai 1995, avec le titre suivant : Jacques Ollier arrive au quai

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque