« J’accuse » a cent ans

Six cents documents sur l’affaire Dreyfus et Émile Zola

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 3 janvier 1998 - 228 mots

Le 13 janvier, cent ans après la publication du J’accuse, un fonds documentaire sur l’affaire Dreyfus, la vie et l’œuvre d’Émile Zola, passera sous le marteau de Me Jacques Tajan. Estimé entre 60 000 et 80 000 francs, il sera le cœur d’une vente de livres.

PARIS - Rassemblés pendant une quinzaine d’années par un collectionneur francilien, quelque six cents dessins de presse, caricatures ou cartes postales de Caran d’Ache, Forain, Gill, Hermann-Paul, Léandre, Moloch, Vallotton, Willette constituent l’émouvant souvenir d’une époque où les valeurs républicaines ont été malmenées. Nombre d’illustrations sont issues de journaux français ou étrangers, comme L’Illus­tration, Le Siècle, Le Petit Jour­nal, Life, Punch, Weekblad voor Nederland… Tous ces souvenirs ont été répertoriés dans onze dossiers en demi-chagrin rouge : sept sur l’affaire Dreyfus, dont un dossier synthétique, un autre renfermant les trente-deux planches satiriques et anti-dreyfusardes de Lebourgeois contre Zola, et trois sur la vie, l’œuvre et les vaines tentatives de l’auteur pour entrer à l’Académie française. Outre ce fonds documentaire, seront proposés aux enchérisseurs plusieurs caricatures, dont certaines sont encadrées, quelques affiches et de rares objets, comme ce jeu de l’oie intitulé “L’affaire Dreyfus et la vérité”. Divers ouvrages, tous en rapport avec Émile Zola ou l’affaire Dreyfus, viendront compléter cette vacation. Parmi ces livres, deux volumes de référence signés par John Grand Carteret : Zola en images et L’Affaire Dreyfus et l’image.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°51 du 3 janvier 1998, avec le titre suivant : « J’accuse » a cent ans

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque