Vendredi 14 décembre 2018

Intérieurs, avis aux chineurs

Par Armelle Malvoisin · L'ŒIL

Le 1 septembre 2006 - 259 mots

Les ventes « Intérieurs » chez Christie’s ont des allures de vide-greniers. Elles rassemblent meubles, tableaux, dessins, bijoux, vaisselle de table et objets de charme de faible valeur. Ce rendez-vous régulier attire à chaque fois une foule de chineurs pendant les jours d’exposition. Chacun vient y dénicher la bonne affaire. Les objets sont proposés souvent sans prix de réserve et leur photo est reproduite au catalogue appelé « magalogue ».
Les enchères, qui se tiennent dans une petite salle afin de recréer l’ambiance et la cohue de Drouot, donnent parfois lieu à une foire d’empoigne. À l’exemple de deux acheteuses qui se sont battues pour un service à melon estimé 300 €… finalement emporté à 4 000 € !
Le prochain catalogue réunit plus de 1 000 lots à partir de 20 €, soit autant de coups de cœur possibles. À noter une collection d’une quarantaine de meubles miniatures (de 300 à 1 500 € pièce) ; une malle auto des années 1920 signée Louis Vuitton (est. 400 €) ; un lot de tambours (est. 400 €) ; des poêlons en cuivre (est. 80 €) ; une selle argentine d’amazone (est. 50 €) ; un grand et profond canapé de style Napoléon III recouvert d’un velours framboise (est. 1 000 €) ou encore une très décorative paire de sculptures en lames d’acier de 2,40 m de hauteur représentant un hibou et une chouette sur leur perchoir (est. 4 000 €).

Intérieurs, vente les 13 et 14 septembre, Christie’s, 9, avenue Matignon, Paris VIIIe, tél. 01 40 76 85 85, www.christies.com

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°583 du 1 septembre 2006, avec le titre suivant : Intérieurs, avis aux chineurs

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque