Dimanche 25 février 2018

Impressionnistes et Modernes

Les collections japonaises réapparaissent à New York

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 23 décembre 2008

Des dispersions d’œuvres impressionnistes et modernes se dérouleront à New York les 13 et 14 mai chez Sotheby’s, qui propose simultanément ces deux périodes, tandis que Christie’s applique, les 5 et 6 mai, sa nouvelle stratégie “avant et après 1900�?.

NEW YORK - Les ventes new-yorkaises d’art impressionniste et moderne sont affectées par le manque d’œuvres majeures disponibles. Cela n’a pas empêché Sotheby’s et Christie’s de rassembler des ensembles honorables de tableaux proposés par des collectionneurs vivants, signe d’un regain de confiance dans le marché. La baisse du yen et la modification des pratiques comptables des banques japonaises ont permis à de nombreuses toiles impressionnistes et modernes immobilisées au Japon de refaire surface sur le marché.

Sotheby’s proposera simultanément, les 13 et 14 mai, des œuvres impressionnistes et modernes. L’auctioneer procédera à l’adjudication des tableaux XIXe et XXe siècles de la collection constituée par Rolf et Margit Weinberg, estimés 9 millions de dollars au total (environ 54 millions de francs), dont la pièce la plus importante est un Picasso de la période bleue, 3 à 5 millions de dollars (18-30 millions de francs). Idealistic Meeting, qui est considérée comme la plus belle œuvre d’Oskar Schlemmer présentée sur le marché, est estimée 1 à 1,5 million de dollars (6-9 millions de francs). Au nombre des lots importants figure une Vue de Venise de Monet, qui était jusqu’à présent conservée au Japon. Ce tableau s’était vendu 9,9 millions de dollars en 1990 ; il est aujourd’hui estimé 8 à10 millions de dollars (48-60 millions de francs). Autre œuvre majeure : un Degas tardif, Après le Bain, provenant de la collection Wendell Cherry et estimé 6 à 8 millions de dollars (36-48 millions de francs).

Un Renoir en vedette
Pour la première fois, Christie’s met en place sa nouvelle stratégie de vente. En prenant comme date pivot l’année 1900, la maison de vente procédera, les 5 et 6 mai, à l’adjudication de tableaux impressionnistes et modernes, alors que la vente des œuvres du XXe siècle aura lieu les 12 et 13 mai. Jeune fille au bouquet de tulipes, un Renoir peint dans les années 1870 et qui pourrait être l’une des premières représentations de son épouse, constituera le clou de la vente. À noter également un dessin de Van Gogh, Barques sur la plage des Saintes-Maries, estimé 5 à 7 millions de dollars (30-42 millions de francs), qui serait l’une des œuvres les plus importantes exécutées par le peintre durant son séjour à Arles. Seront également dispersés un Degas tardif, Danseuses au foyer, estimé 5 à 7 millions de dollars (30-42 millions de francs),ainsi qu’un Monet, Waterloo Bridge, peint à Londres et lui aussi estimé 5 à 7 millions de dollars.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°59 du 24 avril 1998, avec le titre suivant : Impressionnistes et Modernes

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque