Vendredi 13 décembre 2019

Grand ménage à Drouot

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 8 juillet 2004 - 120 mots

PARIS - Le président du Syndicat national des antiquaires, Christian Deydier, a commencé sa croisade contre les faux qui pullulent dans les ventes d’archéologie chinoise. Première cible, la vente organisée le 2 juillet par William Studer, président de la Compagnie des commissaires-priseurs judiciaires de Paris et directeur général de Drouot-Holding, en collaboration avec l’expert Michel Cohen. Après un fax adressé au Conseil des ventes volontaires et une sommation par voie de justice au commissaire-priseur, Christian Deydier a obtenu le retrait des pièces litigieuses. « L’action du Syndicat sera de faire le ménage que les commissaires-priseurs n’ont jamais voulu faire. D’ici à la rentrée, nous serons opérationnels pour nous attaquer aux galeries importatrices de faux », nous a déclaré Christian Deydier.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°197 du 8 juillet 2004, avec le titre suivant : Grand ménage à Drouot

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque