Dessins anciens et XIXe

Forte participation internationale

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 24 avril 2008

Pendant la semaine du dessin, de nombreuses feuilles ont été dispersées à Paris, Artcurial et Christie’s en tête, avec une belle sélection d’œuvres françaises.

PARIS - Un déluge de 1 100 dessins s’est abattu sur les ventes aux enchères parisiennes en deux jours, les 9 et 10 avril. Près de 60 % de ces feuilles, principalement anciennes et XIXe, ont trouvé preneurs. « Il y a eu une forte participation internationale pour l’ensemble des ventes, note Patrick de Bayser, l’expert d’Artcurial, de Piasa et Tajan. En vendant à cette période, on draine tous les collectionneurs et professionnels du dessin venus pour le Salon du dessin [lire p. 26]. » Artcurial qui a quasiment doublé son estimation basse, et Christie’s dont les résultats ont aussi dépassé les attentes, disposaient d’une belle sélection de lots.

Une entrée remarquée
Pour son premier essai dans la spécialité, Artcurial a fait une entrée remarquée parmi les grandes maisons qui réalisent des ventes exclusivement consacrées aux dessins anciens, en devançant Piasa et Tajan réunis. La fraîcheur et la qualité des pièces proposées, plusieurs provenances prestigieuses et des estimations attractives ont fait effet de levier sur les prix. Eugène Delacroix en a été en partie la vedette avec le Portrait présumé de Jenny Le Guillou jeune de l’ancienne collection Louis de Launay. « Ce visage au regard d’une saisissante modernité, et à la fois très sensuel, a été l’objet de toutes les convoitises », souligne l’expert qui avait été très prudent sur le prix (est. 12 000 euros) à cause de la fragilité de l’œuvre exécutée sur un papier très fin contrecollé sur papier. Une lutte acharnée entre la salle et les téléphones s’est conclue par une enchère à 114 006 euros. Plusieurs dessins français du XVIIIe de l’ancienne collection Veil-Picard étaient particulièrement attendus, tels une Vue des terrasses de la villa Mattei animées de lavandières signée Hubert Robert, partie à 130 100 euros (cinq fois son estimation basse) ; deux Vues du jardin de Bagatelle réalisées par Louis-Gabriel Moreau emportées au double de son estimation pour 89 200 euros, et Le Couronnement de Voltaire au théâtre français par Gabriel-Jacques de Saint-Aubin, vendu 117 700 euros, au double escompté. Les quatre dessins de Prud’hon provenant de l’ancienne collection Léon Ferté sont largement allés au-delà de leurs estimations, à l’instar du Naufrage de Virginie, un original réalisé pour l’édition de Paul et Virginie publiée en 1806, estimé 10 000 euros et adjugé 81 800 euros.

Bateau amiral
Chez Christie’s où les feuilles françaises étaient également à l’honneur, le « top lot », Judas rendant la récompense aux prêtres issu de la célèbre Bible illustrée de Giovanni Domenico Tiepolo, a été acquis par un collectionneur américain pour 204 250 euros, le double de l’estimation haute. Au second rang, une étude très aboutie d’un épagneul par Alexandre François Desportes a presque triplé son estimation pour atteindre 186 250 euros. Le dessin préparatoire du décor mural de la Galerie de Troie au château d’Oiron (Deux-Sèvres) illustrant le Sacrifice d’Iphigénie par un artiste anonyme, probablement italien, a retenu l’attention du Musée du Louvre qui l’a préempté pour 21 850 euros.
Présenté chez Piasa, un dessin de Pierre Puget représentant le bateau amiral de la flotte de Louis XIV, Le Grand Monarque vue par la poupe, bateau amiral de la flotte royale, 1668, estimé seulement 12 000 euros en raison de ses bords coupés, est parti à 76 460 euros. Une paire de paysages animés à la gouache par Charles-Louis Clérisseau a été adjugée 69 000 euros (trois fois son estimation). Chez Tajan, La Visite de l’Empereur Henri III à la villa Contarini, dessin de Giovanni Domenico Tiepolo, estimé 20 000 euros, est monté à 59 500 euros. Enfin, chez Thierry de Maigret, la meilleure enchère est revenue à La Tentation de saint Antoine par l’Anversois Peter de Jode, adjugée 33 700 euros (trois fois son estimation).

ARTCURIAL
- Experts : Bruno et Patrick de Bayser
- Résultats : 1,3 million d’euros
- Nombre de lots vendus/invendus : 140/78
- Lots vendus : 64 %

CHRISTIE’S
- Experts : Ketty Gottardo
- Résultats : 1,46 million d’euros
- Nombre de lots vendus/invendus : 139/79
- Lots vendus : 64 %
- Nombre de préemptions : 1

DE MAIGRET
- Experts : René Millet
- Résultats : 206 000 euros
- Nombre de lots vendus/invendus : 111/88
- Lots vendus : 56 %

PIASA
- Experts : Bruno et Patrick de Bayser
- Résultats : 720 000 euros
- Nombre de lots vendus/invendus : 128/115
- Lots vendus : 53 %

TAJAN
- Experts : Bruno et Patrick de Bayser
- Résultats : 608 000 euros
- Nombre de lots vendus/invendus : 159/131
- Lots vendus : 55 %

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°280 du 25 avril 2008, avec le titre suivant : Forte participation internationale

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque