Mercredi 20 novembre 2019

Focus : Giovanni Ruffi - Canapé « Cova »

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 8 juin 2011 - 498 mots

VENTE DU 16 JUIN À DROUOT, PARIS SVV CAMARD

Le 16 juin à Drouot, la maison Camard présentera un canapé-nid Cova, en laine et feutrine en camaïeu de brun et de gris, à système d’assise circulaire reposant sur des roulettes. Ce modèle conçu par Giovanni Ruffi, a été produit en 1973 par l’éditeur italien Poltronova, à un très petit nombre d’exemplaires. On s’y vautre plus qu’on ne s’y assoit. On y tient à deux ou trois au maximum. Trois œufs en mousse viennent s’ajouter au décor.  Ce canapé fait partie des meubles-objets qui ont vu le jour dans les années 1970. À la recherche de formes originales, les designers se sont lancés dans le détournement d’objets, étant souvent influencés par l’art, quand ce ne sont pas les artistes eux-mêmes qui ont inventé un mobilier original. On peut ainsi citer le canapé Marilyn (1972) du Studio 65 qui est un hommage au sofa Mae West (1936) de Salvador Dalí ; le siège Magritta (1970) par Roberto Matta, inspiré de l’œuvre du peintre surréaliste René Magritte, ou encore le fameux lit-cage (1974) de Max Ernst. On doit à l’éditeur italien Poltronova une icône du genre : le célèbre divan en cuir Joe, du nom du légendaire joueur de baseball Joe DiMaggio, conçu en 1970 par Gionatan de Pas, Donato d’Urbino et Paolo Lomazzi. Cet énorme gant s’inspire des sculptures géantes hors contexte de l’artiste pop Claes Oldenburg. 

Matériaux de récupération
Moins connu que le gant Joe, le nid Cova gagne à l’être. On peut actuellement en voir un exemplaire au Triennale Design Museum de Milan, à l’occasion de l’exposition « Le fabbriche dei sogni » (Les fabriques des rêves). Un autre est exposé chez le galeriste parisien Yves Gastou qui apprécie particulièrement le mobilier ludique de cette époque. Non seulement ce canapé circulaire reprend la forme du nid de l’oiseau, mais sa réalisation s’inspire aussi du mode de fabrication des oiseaux, c’est-à-dire à partir de matériaux de récupération. Le Cova est composé de bandes de vêtements militaires en laine dans les tons brun, gris et vert : ce recyclage ante litteram se réfère à une tradition d’après-guerre de la région du Prato où les femmes triaient les tissus (laine, coton…).
Le 2 février 2004 à Drouot, la maison de ventes Cornette de Saint Cyr présentait, en couverture de son catalogue de design, un Cova qu’elle a vendu 17 500 euros. Plus récemment, un autre canapé-nid a été adjugé 23 750 dollars (16 850 euros), le 31 mars 2011 à Chicago chez Wright, contre une estimation haute de 15 000 dollars. Jusqu’à quel prix ira se percher ce nid ? 

Giovanni Ruffi

Titre : canapé Cova

Date d’édition : 1973

Nombre de pièces éditées : entre 6 et 10

Matériaux : laine et feutrine en camaïeu de brun et de gris, œufs en mousse de polyuréthane recouverte de tissu jersey extensible blanc

Dimensions : 215 cm (diamètre), 85 cm (hauteur)

Expert : Jean-Marcel Camard

Estimation : 18 000 à 20 000 euros

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°349 du 10 juin 2011, avec le titre suivant : Focus : Giovanni Ruffi - Canapé « Cova »

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque