Dimanche 21 octobre 2018

Fièvre à Hongkong

Record pour une porcelaine Qing

Le Journal des Arts

Le 16 mai 1997 - 326 mots

La dispersion très attendue de neuf pièces de porcelaine exceptionnelles des dynasties Ming et Qing lors des ventes de printemps, le 29 avril chez Sotheby’s à Hongkong, a remporté un brillant succès. Le chiffre total de la vente a dépassé 80 millions de dollars HK (60 millions de francs), plus du double de l’estimation basse.

HONGKONG. Provenant d’une collection privée asiatique de haut niveau, neuf chefs-d’œuvre de porcelaine des dynasties Ming et Qing, les deux plus grands siècles de création en Chine Impériale, ont tous trouvé acquéreur à des prix considérables, le 29 avril chez Sotheby’s à Hongkong. L’acheteur le plus assidu a été le grand marchand londonien d’art d’Extrême-Orient Giuseppe Eske­nazi, qui a enlevé trois des pièces majeures. Sans autre équivalent connu, le Landscape bowl (bol à décor de paysage) à fond jaune a établi un nouveau record en vente pour une porcelaine de la dynastie Qing, avec l’enchère de 21,4 millions de dollars HK (16,1 millions de francs), le double de l’estimation. Une délicieuse assiette à décor de pêches – symbole de bonheur et de longévité – de la dynastie Qing, de l’ancienne collection Pierpont Morgan, a été adjugée 15,2 millions de dollars HK (11,4 millions de francs). Destiné à rincer les pinceaux, un bol Xuande bleu et blanc à motif de dragon a été le troisième lot emporté par Eskenazi, pour 13,7 millions de dollars HK (10,3 millions de francs). Un très rare vase Ming bleu et blanc Lotus Pond (étang aux lotus), d’époque Chenghua (1465-1487), a été acquis par un collectionneur privé asiatique pour 15,9 millions de dollars HK (12 millions de francs). Autre achat privé asiatique, une paire de petits bols à décor de pêches, de la collection Bernat, a été adjugée 9 millions de dollars HK (6,8 millions de francs). Ces remarquables porcelaines sont d’une qualité rarement vue sur le marché ; quatre d’entre elles avaient déjà été vendues en 1988 et 1989, chez Sotheby’s à Hongkong et New York.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°38 du 16 mai 1997, avec le titre suivant : Fièvre à Hongkong

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque