Samedi 5 décembre 2020

Fernwood à la dérive

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 9 juin 2006 - 83 mots

NEW YORK - Les équipes de Fernwood Art Investment ont démissionné à la suite de désaccords persistants avec Bruce Taub.

Fondée par le professionnel en marketing de Wall Street, cette société d’investissement en art s’était donnée pour but de lever 100 à 150 millions de dollars pour faire l’acquisition d’œuvres d’artistes contemporains émergents et confirmés. Malgré un conseil d’administration formé d’éminents spécialistes tels Lucy Mitchell-Innes et David Nash, la société n’aurait pas encore fait d’acquisition, d’après Michael Plummer, son président et directeur démissionnaire.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°239 du 9 juin 2006, avec le titre suivant : Fernwood à la dérive

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque