Samedi 14 décembre 2019

« Expertie’s » au Palais des Congrès

L’étude Poulain-Le Fur crée son hôtel des ventes

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 27 mars 1998 - 347 mots

Dans la perspective de l’ouverture du marché de l’art l’an prochain, deux commissaires-priseurs parisiens, Mes Hervé Poulain et Rémi Le Fur, créent leur hôtel des ventes, « Expertie’s », au Palais des Congrès, porte Maillot.

PARIS - Après un an et demi de discussions, l’étude Poulain-Le Fur a signé  le 12 février un accord de partenariat avec la Chambre de commerce de Paris pour la création d’un hôtel de ventes aux enchères au Palais des Congrès, actuellement en cours d’extension, sous la direction de l’architecte Christian de Portzamparc (lire le JdA n° 56, 13 mars). L’inau­guration de l’hôtel des ventes et du Palais rénové est prévue le 15 septembre 1999. L’étude, qui y organise depuis 1980 ses ventes de voitures, souhaite présenter toutes les spécialités du marché de l’art. Dans le cadre de cet accord, l’hôtel des ventes sera équipé, pour exposer et vendre, de deux salles transformables en un seul espace pour les vacations de prestige, de bureaux, de services et de réserves. Les aménagements intérieurs seront réalisés par Élisabeth de Portzamparc. Au total, près de 1 400 m2 seront loués à un tarif privilégié aux commissaires-priseurs. En contrepartie de cet avantage, le Palais entend bénéficier de l’animation culturelle et médiatique de l’hôtel des ventes pour attirer commerçants et consommateurs.

Deux noms déposés
Deux noms, “Expertie’s” et “Experty’s”, qui ne sont pas sans rappeler ceux des maisons de vente internationales, ont été déposés, et pour l’instant retenus, pour baptiser cette nouvelle structure de ventes publiques. Me Hervé Poulain affirme : “Nous savons l’extraordinaire puissance des maisons anglo-saxonnes. Et c’est peut-être une gageure de vouloir concurrencer Sotheby’s et Christie’s, mais dans certaines spécialités comme la vente d’automobiles, nous comptons bien rester parmi les grands opérateurs mondiaux”. Les réactions du marché ont été plutôt discrètes. “Plus il y aura de compétition, plus la concurrence sera saine”, dit-on chez Sotheby’s. Chez Christie’s, on ne “souhaite pas faire de commentaires sur la concurrence”. Pour Me Millon, président de la Compagnie des commissaires-priseurs de Drouot, “cette initiative va dans le sens de l’entreprise. L’avenir est à la multiplicité des lieux de vente”.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°57 du 27 mars 1998, avec le titre suivant : « Expertie’s » au Palais des Congrès

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque