Mardi 18 décembre 2018

Analyse

Entre Tefaf et le Salon du dessin

Par Roxana Azimi · Le Journal des Arts

Le 19 mars 2004 - 616 mots

Malgré les résultats prometteurs de la foire de Maastricht, les marchands
continuent à souffrir. Le Salon du dessin sera un bon indicateur.

La quizaine écoulée aura indéniablement été marquée par la 17e édition de la foire de Maastricht. Au terme de la manifestation, le marché de l’art semble avoir retrouvé des couleurs. Les collectionneurs américains ont enfin refait leur apparition en Europe pour ce grand événement, après une édition 2003 de Tefaf qui avait été sinistrée pour avoir ouvert ses portes quelques jours seulement avant le début du conflit en Irak. Les marchands ont également souligné la présence importante de musées – une cinquantaine d’entre  eux avaient envoyé des représentants à la foire – qui se sont révélés particulièrement actifs sur le marché. À titre d’exemple, dans la section moderne, la Marlborough Gallery de New York a vendu un imposant tableau de Francis Bacon datant de 1990, tandis que les Waddington Galleries de Londres trouvaient un acquéreur pour Souvenir de voyage de Paul Klee. Il faut cependant être prudent et cette tendance à la reprise du marché international demande encore à être confirmée.
Dans le même temps en France, côté enchères, le Symev (Syndicat national des maisons de ventes volontaires) a lancé lors du week-end des 6 et 7 mars sa première opération de promotion des ventes publiques dans la région Anjou-Bretagne. Cette opération baptisée « Follement marteau » a porté ses fruits. De Morlaix à Saumur, les professionnels de seize hôtels des ventes sont descendus de leur estrade pour accueillir des centaines de visiteurs dont une grande partie de nouveaux venus. Ces derniers ont pu réaliser à cette occasion leur premier achat aux enchères ou apporter des objets de valeurs à expertiser. Fort de cette réussite, le Symev entend étendre ce type d’expérience à l’ensemble du territoire national dans un proche avenir. Paradoxalement, face au dynamisme des SVV de province, la locomotive Drouot semble s’être un peu figée : la bâche publicitaire posée depuis 2001 qui recouvre toujours l’hôtel des ventes parisien arbore le slogan prometteur « Demain, le nouveau Drouot ». Elle est pourtant illustrée par quelques prix records de l’année 2000 (sic). De plus, les travaux ne semblent pas progresser bien vite, même si la décision a été prise de ne pas perturber le calendrier normal des ventes. À quand la modernisation annoncée de Drouot avec la naissance de succursales à l’étranger ?
Du côté des marchands parisiens, la baisse du volume des transactions en 2003 a fait de nombreuses victimes. Le marché s’essouffle et les pièces de moyenne gamme ont du mal à s’écouler. Au total, une dizaine de galeries ont, entre le Carré Rive Gauche et le quartier de Saint-Germain-des-prés, définitivement fermé leur portes aux cours des derniers mois : Revillon d’Apreval (mobilier, objets d’art et tableaux anciens, quai Voltaire), Guy Kalfon (meubles et objets XIXe siècle, quai Voltaire), Nathalie Zaquin (mobilier et objets d’art XXe siècle, rue de Lille), Ludlow Galerie (mobilier américain des années 1940-1960, rue des Beaux-Arts), Galerie Akka (art contemporain, rue de Seine), Ludovic de Wavrin (art contemporain, passage Dauphine)… Que ce soit rive Gauche ou rive Droite, d’importants antiquaires de la place parisienne qui ont pour habitude d’afficher un optimisme à toute épreuve ne cachent pas un léger malaise face à la crise. Mais, à la différence de nombreux marchands, ils ont les reins assez solides pour pouvoir tenir jusqu’à la vraie reprise.
Une reprise que l’on ne peut malheureusement pas généraliser après les premiers frémissements de la foire de Maastricht. Celle-ci ne concerne en effet que la crème de la crème des collectionneurs. Le Salon du dessin, qui se prolonge jusqu’au 22 mars, apportera de riches informations sur la santé réelle du marché de l’art.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°189 du 19 mars 2004, avec le titre suivant : Entre Tefaf et le Salon du dessin

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque