Dimanche 18 novembre 2018

Sotheby’s

Ensemble commercial

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 3 novembre 2006 - 489 mots

Prix très soutenus pour la dispersion de la collection de livres illustrés de Fred Feinsilber à Paris.

 PARIS - Avec un total de près de 8 millions d’euros, la dispersion de la bibliothèque de Fred Feinsilber a été couronnée de succès les 11 et 12 octobre à Paris chez Sotheby’s. Le Mythe de Sisyphe, manuscrit autographe de Camus, s’est envolé au prix record de 404 000 euros. Cette vente était le fruit de presque deux ans de compétition entre les différentes maisons (Christie’s, SVV Tajan, Pierre Bergé & Associés, Sotheby’s) et de longues négociations avec le vendeur. Très dur en affaires, Fred Feinsilber a mis une pression énorme pour obtenir d’avantageuses conditions financières jumelées à une campagne promotionnelle hors norme comprenant une opération de cross marketing autour de livres présentés en publicité dans les catalogues de ventes des différents départements de Sotheby’s. Il a aussi obtenu l’exposition d’une cinquantaine d’ouvrages à New York et l’édition de deux luxueux catalogues où l’image primait sur le texte (avec un renvoi systématique du détail des lots en notices réunies en fin de catalogue). « En ouvrant le catalogue, on avait envie d’acheter », reconnaît un professionnel. Les estimations n’étaient pas spécialement douces, mais la présentation et la large fourchette des prix rendaient l’ensemble très commercial.
À en juger par les résultats, le livre illustré se porte bien, surtout pour les noms qui font rêver, comme Matisse, dont un exemplaire relié de Jazz (1947) est parti à 224 800 euros chez un particulier américain. Picasso, présent au travers de 77 lots (soit 15 % de la collection), fut aussi un nom magique. Les exemplaires enrichis de dessins originaux de l’artiste ont tous largement dépassé leurs estimations hautes telle La Célestine adjugée 120 000 euros. « Même sans dessins originaux, ses œuvres illustrées ont été emportées à des prix qui n’appartiennent qu’à Picasso », indique Anne Heilbronn, directeur du département des Livres et Manuscrits chez Sotheby’s à Paris. « Le Buffon de Picasso, dans une rare reliure de Creuzevault, enrichi de 7 gravures inédites, faisait rêver tous les libraires », précise Bertrand Meaudre, consultant pour la vente. Un de ses clients l’a acquis au double de son estimation, pour 90 000 euros. Notons aussi les 150 000 euros pour le livre culte du pop art, 1 Cent Life de 1964, emporté par un amateur asiatique. Les livres illustrés anciens et les photographies ont obtenu d’excellents résultats. La vente, qui n’a pas seulement intéressé les amateurs de livres, a compté une participation exceptionnelle d’acheteurs internationaux (56 %) dont 13 % d’Américains.

Collection Fred Feinsilber

- Spécialiste : Anne Heilbronn - Consultants extérieurs : Bertrand Meaudre, de la librairie Lardanchet (livres et manuscrits), Yves Lebouc, de la Bouquinerie de l’Institut (gravures), David Fleiss, de la galerie 1900-2000 (Photos) - Estimation : 5 millions d’euros - Résultats : 7,88 millions d’euros - Nombre de lots vendus/invendus : 517/10 - Lots vendus : 98 % - Valeur : 98,6 %

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°246 du 3 novembre 2006, avec le titre suivant : Ensemble commercial

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque