Mercredi 20 janvier 2021

Emil Nolde au plus haut

Importante vente de tableaux expressionnistes à Berlin

Par Éric Tariant · Le Journal des Arts

Le 19 juin 1998 - 379 mots

La maison de vente allemande Grisebach dispersait les 5 et 6 juin, à Berlin, une importante collection de tableaux expressionnistes. Une œuvre d’Emil Nolde a été adjugée plus de 6 millions de francs, le deuxième prix le plus élevé enregistré pour cet artiste allemand.

BERLIN - La vente de la maison Grisebach, les 5 et 6 juin à Berlin,  comprenait un important ensemble de peintres expressionnistes, tels que Kandinsky, Macke, Jawlensky, Grosz, Dix, Nolde et Munch. Le clou de la dispersion a été l’adjudication de Fille à la chevelure auburn, une œuvre d’Emil Nolde (1867-1956) datant de 1919, enlevée à 1,8 million de deutschemarks (6,4 millions de francs) par un marchand allemand qui traitait pour le compte d’un collectionneur américain. Ce petit portrait (46,4 x 49,6 cm) d’une jeune femme aux lumineux cheveux roux et aux yeux bleus, a triplé son estimation basse. La plus haute enchère pour une œuvre de ce peintre remonte à 1997, lorsqu’un Soleil couchant (1909) avait été adjugé, à Londres, l’équivalent de 8,1 millions de francs. La maison Grisebach a ainsi enregistré la deuxième meil­leure enchère pour un tableau de Nolde. Plusieurs études de fleurs, dont les couleurs exubérantes ont fait la renommée du peintre, étaient également dispersées : Tulipes et orchidées (1956) s’est vendue 218 500 deutschemarks (731 975 francs), et une Nature morte aux fleurs, aux dominantes rouges, 184 000 deutschemarks (616 000 francs).

Bohémienne dans un jardin (1928), une œuvre d’Otto Mueller, peintre d’ascendance maternelle tzigane qui fut membre de Die Brücke, a été adjugée 460 000 deutschemarks (1,5 million de francs) à un collectionneur autrichien. Plusieurs tableaux d’Alexej Jawlensky ont également connu un franc succès : un portrait de femme bariolé de couleurs jaune, rose et turquoise, Sibylle (1917), a fait 437 000 deutschemarks (1,4 million de francs) ; Torschock (1915), une étude colorée, 195 500 deutschemarks (654 925 francs). Un dessin érotique de Gustav Klimt, Étude de deux femmes nues allongées (1917-1918), a été acquis par un collectionneur américain à 125 500 deutschemarks (420 425 francs). Plusieurs œuvres de Vassili Kandinsky figuraient également dans cette vacation : Main blue, une aquarelle de 1931, a séduit un particulier berlinois à 287 500 deutschemarks (963 125 francs). Ces bons résultats confirment Grisebach en tant qu’acteur incontournable du marché des œuvres expressionnistes.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°63 du 19 juin 1998, avec le titre suivant : Emil Nolde au plus haut

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque