Mercredi 21 février 2018

SVV Cornette de Saint Cyr

Eiffel Power

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 23 août 2007

Une vente consacrée à la tour Eiffel se tient pour la première fois « in situ ».

PARIS - Plus de 400 lots, tous liés à la tour Eiffel, seront dispersés aux enchères sur le site même de la tour Eiffel le 26 juin. Ce rare ensemble a été réuni par deux libraires passionnés, Véronique Delvaux, de la librairie Léonce Laget, et Jean-Bernard Gillot, de la librairie Alain Brieux (Paris). Séduit par la teneur de la collection historique, Jean-Bernard Bros, le président de la société d’exploitation de la tour Eiffel et adjoint au maire de Paris, a souhaité que la vente soit organisée à la tour Eiffel. Il a également choisi Pierre Cornette de Saint Cyr pour tenir le marteau.
La vacation démarre par un ensemble de livres consacrés Gustave Eiffel ou écrits par lui. Elle comprend des ouvrages techniques ; des livres sur la tour Eiffel et son constructeur ; des guides anciens ; des livres illustrés par la photographie. Également, un certain nombre de revues et journaux de l’époque relatent, par exemple, les réactions favorables ou hostiles à la construction de la tour Eiffel, les essais infructueux d’un malheureux inventeur qui, pour expérimenter son parachute, se lança de la tour et s’écrasa, ou encore l’éclipse de Lune en 1889 depuis la tour Eiffel. Beaucoup d’ouvrages sont accessibles pour quelques dizaines ou centaines d’euros. La Tour de trois cents mètres (1900), de Gustave Eiffel, en deux volumes illustrés de planches lithographiques, estimés 10 000 euros, et Les Trente-Six Vues de la tour Eiffel, par Henri Rivière, estimé 7 000 euros, constituent les livres phares.
La vente se poursuit sur des photographies originales anciennes par Gabriel Loppé, Étienne et Antonin Neurdein ou encore Germaine Krull ; des photographies anonymes, d’époque ou récentes ; des clichés montrant l’état d’avancement de la construction de la tour ; des cartes postales ; des gravures et dessins originaux, des catalogues d’expositions ; des affiches de cinéma ; des documents publicitaires ; des partitions de musique de l’époque et enfin des ouvrages sur les Expositions universelles de 1851 à 1937, estimés à partir de quelques dizaines d’euros. La photographie la plus chère (estimation 9 000 euros) est l’image d’un Rhinocéros au pied de la tour Eiffel, un tirage argentique d’époque de Germaine Krull. Comptez 1 400 euros pour une vue de La Tour Eiffel en construction, soit un aristotype à la gélatine de 1888. Notons aussi deux lithographies originales de 1925 par Robert Delaunay : La Fenêtre sur la ville, portant le cachet de l’atelier et estimée 12 000 euros, et La Tour Eiffel, rarissime épreuve sur Chine signée et annotée « épreuve d’artiste », estimée 25 000 euros. 90 objets « tour Eiffel » en porcelaine, faïence, verre, métal, ainsi que des coffrets, pendules, jeux et jouets d’époque, plus quelques lots commémoratifs termineront cette « spéciale Tour Eiffel » par une note kitch. Le lot le plus récent est une pièce de métal de 14 cm de long provenant de la tour du temps des travaux d’allégement effectués en 1981. Estimée 150 euros, elle est présentée dans un écrin de la tour Eiffel, avec sceau d’authenticité en cire et ruban tricolore.

LA TOUR EIFFEL : LIVRES, PHOTOS, AFFICHES OBJETS CONSACRÉS À LA TOUR EIFFEL

Le 26 juin à 18 heures, salle Gustave-Eiffel (1er étage de la tour Eiffel), entrée pilier est ; exposition sur place le jour de la vente 9h30-16h, SVV Cornette de Saint Cyr, tél. 01 47 27 11 24, www.tour-eiffel.fr

TOUR EIFFEL

- Expert : Véronique Delvaux - Estimation : 150 000 euros - Nombre de lots : 430

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°240 du 23 juin 2006, avec le titre suivant : Eiffel Power

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque