Vendredi 14 décembre 2018

Du Salon à la Semaine du dessin

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 21 janvier 2000 - 243 mots

Le Salon du dessin se tiendra dans les salons Hoche, du 29 mars au 2 avril. Amateurs, collectionneurs et conservateurs pourront découvrir quelque huit cents œuvres du XVIe au XXe siècle, présentées par 25 galeries européennes et américaines.

Agnew’s a sélectionné une craie noire sur papier léger bleu, la Madone et l’Enfant avec un Chartreux d’Alessandro Tiriani (1577-1668, voir photo), la galerie Aaron un pastel sur papier gris bleu marouflé sur toile de Charles Coypel, Jean-François Baroni un crayon noir et craie blanche sur papier beige, L’Effroi par Louis-Léopold Bailly. Pour sensibiliser un plus large public aux charmes du dessin et témoigner de la richesse du patrimoine français, les organisateurs du Salon ont signé un partenariat, notamment avec la Ville de Paris, visant à ouvrir pendant une semaine, du 27 mars au 2 avril, les portes des cabinets de dessins de douze musées et institutions culturelles.

Ainsi, le cabinet des Estampes de la Bibliothèque nationale, riche d’environ 10 000 dessins, présentera ses neuf superbes feuilles de Dürer et de nombreuses œuvres de l’école française, la plus largement représentée. Si le XVIe siècle est présent à travers des portrait de Clouet, Dumonstier et Lagneau, le XIXe constitue le principal point fort de la collection, avec des dessins majeurs de David, Vuillard, Bonnard, Delacroix, Vernet, Millet, Corot et Manet. Pour sa part, le Musée Bourdelle montrera environ 2 000 dessins du sculpteur, ainsi que des feuilles réalisées par la femme et la fille de l’artiste.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°97 du 21 janvier 2000, avec le titre suivant : Du Salon à la Semaine du dessin

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque