Vendredi 17 septembre 2021

Design : bon début pour Artcurial

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 16 mai 2003 - 242 mots

Avec 66 % de lots vendus, la première vacation d'Artcurial consacrée au design a atteint un résultat honnête. Mais seuls quatre lots ont été salués par des enchères supérieures à 10 000 euros : adjugée 13 250 euros à un particulier américain, une table de bureau créée en 1929 par Charlotte Perriand et Pierre Jeanneret pour Le Corbusier a doublé son estimation. Un bureau Boomerang de 1973 par Maurice Calka pour Leleu-Deshay, un bureau de dame et une bibliothèque à casiers datée de 1959 par Jules Wabbes, ont été emportés dans leur estimation, respectivement 24 000, 11 400 et 34 900 euros. Une rare variante du bureau n° 4658 de 1952 par Georges Nelson, estimé 10 000-12 000 euros, a été ravalée, tout comme les deux fauteuils en vinyle réalisés par César en 1969 à trois exemplaires, qui étaient estimés 8 000-12 000 euros chacun. Attendu autour de 8 000-10 000 euros, l'ensemble "Arabesk" (1955) de Folke Jansson, composé d'un canapé et de deux fauteuils, a été adjugé 7 820 euros au profit d'un collectionneur de Los Angeles. Cinq pièces de mobilier signées Danielle Quarante provenant de la propriété du designer se sont aisément vendues, en particulier deux fauteuils Albatros et un prototype de lampe Cyclades, acquis par des amateurs étrangers entre 2 200 et 5 300 euros pièce, le double du prix annoncé. La lampe soucoupe de Yonel Lebovici, de 1982, s’est envolée à 21 000 euros, trois fois l'estimation basse.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°171 du 16 mai 2003, avec le titre suivant : Design : bon début pour Artcurial

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque