Mercredi 21 novembre 2018

Décès du galeriste Mathias Fels

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 12 mai 2009 - 129 mots

Promoteur de la Figuration narrative et de la Figuration libre, l’ancien marchand parisien Mathias Fels a trouvé la mort le 9 mai à Paris.

PARIS - Éclectique, le galeriste avait montré avec son associée Rosa Faure les compressions de César et les premières œuvres de Jean Pierre Raynaud aussi bien que des Achromes de Manzoni. Voilà une dizaine d’années, il avait fermé sa petite enseigne sise boulevard Haussmann. « La galerie Mathias Fels était à l’image de la France des années 1960-1970. C’était quelqu’un d’imaginatif, avec un grand talent de découvreur, observe son confrère parisien Georges-Philippe Vallois. Il n’a pas eu peur de ce qui n’était pas commercial, mais son espace était trop petit. Il est arrivé au moment où l’échelle des galeries changeait mais pas la sienne. »

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°303 du 16 mai 2009, avec le titre suivant : Décès du galeriste Mathias Fels

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque