Mardi 18 décembre 2018

Ventes publiques

Déception pour la collection Durand-Dessert chez Christie’s

Par Marie Potard · Le Journal des Arts

Le 4 juillet 2018 - 121 mots

Paris. Le 27 juin, Christie’s dispersait la collection d’art africain du couple Liliane et Michel Durand-Dessert dont la galerie parisienne, créée en 1975 et défendant un art contemporain européen, a fermé ses portes en 2004.

La vente comportait 105 lots, pour une estimation de 7 à 11 millions d’euros. Mais en raison d’estimations élevées, les pièces proposées n’ont pas décidé les acheteurs puisque seuls 6,1 millions d’euros ont été récoltés, un montant en dessous de l’estimation basse. 33 lots n’ont pas trouvé preneur (taux de vente : 68 %), notamment ceux du Nigeria, excepté le lot phare de la vacation, une figure de tambour Mbembé adjugée 1,9 million d’euros. La deuxième partie de la collection sera dispersée le 14 novembre à Drouot.

Thématiques

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°505 du 6 juillet 2018, avec le titre suivant : Déception pour la collection Durand-Dessert chez Christie’s

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque