Samedi 24 février 2018

De Paris à Bruxelles

Deux salons généralistes qui annoncent les beaux jours

Par Éric Tariant · Le Journal des Arts

Le 13 janvier 2009

Le premier, baptisé Pavillon des antiquaires et galeries d’art, soufflera sa première bougie le 27 mars à l’Espace Eiffel-Branly. Le second, Eurantica, fêtera son dix-septième anniversaire quelques jours plus tôt, le 21 mars, à Bruxelles.

PARIS - Réunissant un certain nombre de marchands dont la réputation n’est plus à faire mais aussi la jeune génération qui monte, le nouveau salon, qui se tiendra à l’Espace Eiffel-Branly du 27 mars au 5 avril, se présente d’emblée comme le “grand rendez-vous annuel des antiquaires”. Son objectif ? “Offrir au grand public un contact direct avec l’objet d’art”. Initiative originale : des audioguides sont mis gracieusement à la disposition des visiteurs. Ce salon d’art généraliste, lancé par la Société d’organisation culturelle, réunira 60 marchands et proposera des œuvres représentatives de l’Antiquité comme des Modernes, sans négliger les arts primitifs ni ceux d’Extrême Orient, reprenant ainsi le principe de l’ex-Salon de Mars.

Parmi les pièces de qualité, une table de trictrac XVIIIe siècle en merisier massif mouluré et sculpté, ainsi qu’une pendule époque Empire en bronze ciselé, doré et patiné, au sommet duquel trône un couple de bergers flanqué d’un agneau, proposés par la galerie Jean-François Anne. La galerie Jacques De Vos exposera un guéridon de 1932 en chêne massif teinté brun foncé, taillé à l’herminette, et la galerie Marc Perpitch un coffre en acier rectangulaire orné de quatre dauphins dorés et d’une rosace centrale. Les amateurs d’argenterie se laisseront séduire par cette grande soupière ovale en argent reposant sur un piédouche à décor de palmettes (Assour et Sumer), ou par ce rare service à thé en porcelaine imitant par ses formes et son décor polychrome les coquillages (galerie Lefebvre et Fils). Du côté des tableaux, la galerie de la Présidence présentera une aquarelle de Signac (Lézar­drieux) et une huile sur toile de Marcel Gromaire, la Cité, “qui donne l’idée d’un Paris intemporel”. La galerie La Bouquinerie de l’Institut présentera, elle, une lithographie en couleurs de Paul Delvaux, le Jardin.

Eurantica
Pour ses dix-sept printemps, Eurantica, autre salon généraliste,  accueillera au Palais 1 du Heysel, du 21 au 29 mars, 165 antiquaires et galeristes venant de Belgique et de toute l’Europe occidentale, la France étant représentée notamment par la galerie Gombert, Alain Atlan, Monique Martel et Gérard Monluc. Parmi les quelques pièces de mobilier exceptionnelles, les visiteurs découvriront une commode Époque transition en marqueterie de bois de rose et bois de violette (Coubron-France), un bureau plat en acajou époque Charles X, un globe anglais signé Malby (E. Mullendorff Antiques, Anvers) mais aussi bijoux, tableaux, tapis et orfèvrerie.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°56 du 13 mars 1998, avec le titre suivant : De Paris à Bruxelles

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque