Tableaux anciens

De main de maîtres

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 25 juin 2009

Fra Bartolomeo, Goya et Ribera sont à l’honneur des vacations de Londres.

LONDRES - Souvent éclipsé en temps d’euphorie par les prix des ventes d’art contemporain, le secteur des tableaux anciens garde le cap avec une demande toujours très soutenue, même en temps de crise, pour les œuvres rares. L’offre des auctioneers reste belle à l’occasion des vacations de Londres de début juillet. « Parce qu’on voit très rarement passer sur le marché les œuvres des maîtres anciens, les effets à court terme de la situation économique ont relativement peu d’impact sur leur cote, qui connaît un accroissement régulier sur le long terme, note Paul Raison, directeur du département de Christie’s Londres qui regroupe depuis cette année les tableaux et dessins anciens et du XIXe. Au cours des trois dernières années, nous avons vendu des peintures et dessins majeurs de Raphaël, Watteau, Tiepolo, Canaletto, Goya, Stubbs, Turner, Lely, Carrache, van Dyck, del Sarto et Rubens, parmi d’autres. » Pour sa prochaine vente du soir à Londres, Christie’s présente un tableau signé du maître florentin de la Renaissance Fra Bartolomeo, Vierge à l’enfant dans un paysage avec sainte Elizabeth et saint Jean- Baptiste enfant, conservé dans la même collection depuis près de cent cinquante ans et estimé 2 à 3 millions de livres sterling (2,4 à 3,5 millions d’euros). La sélection de Christie’s porte également sur un imposant portrait féminin en pied par Anthony Van Dyck, n’ayant pas été montré au public depuis 1929, estimé 800 000 livres sterling (950 000 euros) ; une superbe vue de Venise de Michele Marieschi, estimée 2 à 3 millions de livres sterling (3,5 millions d’euros) et une huile sur panneau de Pierre Brueghel le Jeune illustrant La Prédication de saint Jean-Baptiste, estimée 1 million de livres sterling (1,2 million d’euros).

Caravagesque Prométhée
Chez Sotheby’s, les départements tableaux et dessins anciens demeurent séparés. Le très sélectif catalogue du 8 juillet, entièrement voué aux grands noms de la peinture ancienne, réunit un rare portrait de Don Manuel Godoy, duc d’Alcudia, par Francisco José de Goya y Lucientes ; une paire de portraits de jeunes filles par Jean-Honoré Fragonard et une fine version du Massacre des innocents par Pierre Brueghel le Jeune, estimés 2,5 à 3,5 millions de livres sterling (3 à 4,1 millions d’euros) chacun. Notons encore un beau portrait masculin de trois quarts par Van Dyck ; une rare scène de bal masqué de Francesco Guardi et un tableau de Nicole dell’Abate illustrant un épisode de la prise de Carthage durant la troisième guerre punique, tous attendus autour de 1 million de livres sterling (1,2 million d’euros). Les fonds d’or réservent aussi des surprises, à l’instar d’une série de trois saints par Luca di Tommè, estimés 400 000 livres sterling (475 000 euros) chacun, et d’une paire de tempera sur panneau figurant saint Jean-Baptiste et saint François par Bernardo Daddi, estimée 600 000 livres sterling (700 000 euros).
Proposée le même jour chez Sotheby’s, la prestigieuse collection Barbara Piasecka Johnson – provenance synonyme de qualité –, promet de belles batailles d’enchères. Cet ensemble d’une cinquantaine d’œuvres réunit de rares sculptures de la Renaissance et des toiles baroques majeures italiennes et espagnoles, à commencer par le caravagesque Prométhée de Jusepe de Ribera, dit Lo Spagnoletto, peint dans un grand format (194 x 156 cm) et estimé 800 000 livres sterling (950 000 euros). Signalons aussi un Christ portant sa croix d’Andrea Solario et un Saint Pierre pénitent par Ludovic Carrache, estimés respectivement 250 000 et 400 000 livres sterling (300 000 et 475 000 euros).

TABLEAUX ET DESSINS ANCIENS ET DU XIXe SIÈCLE (vente du soir), le 7 juillet à Londres, Christie’s, rens. 01 40 76 85 85, www.christies.com

TABLEAUX ANCIENS (vente du soir), le 8 juillet à Londres, Sotheby’s, rens. 01 53 05 53 05, www.sothebys.com

COLLECTION BARBARA PIASECKA JOHNSON : CHEFS-D’ŒUVRE BAROQUES ET DE LA RENAISSANCE, vente le 8 juillet à Londres, Sotheby’s, rens. 01 53 05 53 05, www.sothebys.com

Tableaux et dessins anciens, vente du 7 juillet
- Expert : Paul Raison
- Estimation : 15 millions de livres sterling (18 millions d’euros) - Nombre de lots : 66

Tableaux anciens, vente du 8 juillet
- Expert : Alex Bell
- Estimation : 25 millions de livres sterling (30 millions d’euros)
- Nombre de lots : 48

COLLECTION BARBARA PIASECKA JOHNSON
- Expert : Alex Bell
- Estimation : 5 millions de livres sterling (6 millions d’euros)
- Nombre de lots : 57

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°306 du 26 juin 2009, avec le titre suivant : De main de maîtres

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque