Mercredi 24 février 2021

De Laurencin à Di Rosa

Les commissaires-priseurs à l’heure de la Fiac

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 25 septembre 1998 - 595 mots

Des œuvres modernes de Camoin, Fini, Laurencin, Dubuffet, Lapicque, des créations contemporaines de Philippe Thomas, Claude Viallat, Erró, Hantaï, Hélion et Raynaud seront au programme de quatre vacations organisées parallèlement à la Fiac, du 7 au 11 octobre.

PARIS - Profitant de l’appel d’air suscité par la Fiac, quatre commissaires-priseurs défendront, début octobre, les couleurs de l’art moderne et contemporain. Me Binoche ouvrira ce cycle de vacations le 7 octobre, en dispersant un ensemble de cent cinquante œuvres contemporaines, dont une pièce de Erró datant de 1969, The Speed of Louis XIV (80 000 francs), représentative de l’art du collage et du télescopage d’images cher à l’artiste. Une aquarelle de Jean Hélion de 1935 (40-50 000 francs) et des œuvres de Loïc Le Groumellec de 1990 (20-25 000 francs) seront également mises en vente.

Me Godeau prendra le relais le 8 octobre, à Drouot-Montaigne. Parmi les œuvres majeures figure une Vue du port de Cassis (200-300 000 francs) de Charles Camoin. “C’est une toile très précoce du peintre, une très belle œuvre postimpressionniste à fort pouvoir décoratif, en général très prisée par le marché”, souligne l’expert Michel Vidal. Une quarantaine de dessins, huiles et gouaches de Léonor Fini portant sur le théâtre, les ballets et le cinéma devraient attirer l’attention des collectionneurs. Ces décors de scène et études de costumes, réalisés entre 1954 et 1968, sont estimés entre 5 000 et 12 000 francs. La vente comprendra également une encre érotique de Jean Dubuffet (60-80 000 francs) ainsi qu’un Portrait de femme aquarellé par Marie Laurencin (70-90 000 francs).

Une toile de Jean Fautrier
L’art contemporain sera représenté par des œuvres de Philippe Thomas, Les ready made appartiennent à tout le monde (15-20 000 francs), une expansion en bronze à patine doré de César (60-100 000 francs), une des rares pièces signées de Claude Viallat, une toile au bleu de méthylène modifié, Pluie(40-60 000 francs), et un ensemble de sculptures en bronze et en bois d’Alicia Penalba (30-40 000 francs). Le 10 octobre, à Drouot-Montaigne, Me Cornette de Saint-Cyr proposera quelques œuvres modernes, comme ce Nu de Picasso de 1918 qui marque un retour à la figuration (700-800 000 francs), inscrites dans un ensemble composé essentiellement de créations contemporaines.
Parmi celles-ci, Juxtapositions, une huile sur toile marouflée de Jean Fautrier (1958), qui était partie à 5,2 millions de francs en 1990 lors de la vente de la collection Bourdon et estimée aujourd’hui entre 800 000 et 1 million de francs. “Cette toile a été exécutée à une période importante de la carrière de Fautrier, marquée par l’entrée dans l’abstraction”, signale Arnaud Cornette de Saint-Cyr. Un Psycho-objet de Jean-Pierre Raynaud (250-300 000 francs) est au nombre des œuvres importantes de la vacation. “Cette pièce a été exécutée en 1966, dans les débuts de Jean-Pierre Raynaud, après qu’il eut travaillé dans un hôpital psychiatrique”.

La dernière vente de ce cycle se déroulera le 11 octobre, à l’Espace Tajan, avec notamment un ensemble de toiles d’Alfred Manessier, dont Verdon 2 de 1959 (300-400 000 francs). Un bronze de Germaine Richier, Le Christ d’Assy (180-200 000 francs) et deux œuvres de Hantaï de 1969, la série des Meuns (350-400 000 francs), représenteront respectivement la sculpture et la peinture des années soixante. Suivront des œuvres de la Figuration narrative, comme le Front polisario de Rancillac (100-120 000 francs), ou la Chambre rose de Télémaque, exécutée en 1969 (60-80 000 francs), et, parmi les créations plus récentes, une toile de Gilbert & George de 1982, Christian (600 000 francs) et une pièce de Hervé Di Rosa, 20 000 foes (30-40 000 francs).

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°67 du 25 septembre 1998, avec le titre suivant : De Laurencin à Di Rosa

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque