Vendredi 6 décembre 2019

De Baecque reprend la maison de ventes Leclere

Par Marie Potard · Le Journal des Arts

Le 14 novembre 2019 - 125 mots

Marseille. Ne pouvant plus faire face aux dépenses immédiates compte tenu de l’état de sa trésorerie (5 M€ de déficit), la maison de ventes Leclere établie à Marseille et Paris a été mise en liquidation judiciaire le 2 septembre.
Contre toute attente, c’est l’opérateur De Baecque & associés, basé à Lyon et Paris, qui s’est porté acquéreur du fonds de commerce à la suite d’un appel d’offres lancé par le tribunal de commerce de Marseille. Ne reprenant à son compte que l’actif de la société, c’est-à-dire les locaux, le fichier clients, la marque, De Baecque n’est donc pas redevable des dettes colossales de Leclere non plus que lié par tous les anciens contrats et mandats de vente, devenus caducs à la suite de la liquidation.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°533 du 15 novembre 2019, avec le titre suivant : De Baecque reprend la maison de ventes Leclere

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque