Samedi 17 février 2018

Dans l’intimité de George Sand

Le Journal des Arts

Le 9 octobre 2009

Un ensemble très riche de cent manuscrits d’écrivains, artistes et poètes du XVIIe au XXe siècle a été dispersé le 25 avril à Drouot par Me Renaud. Cette vente offrait une vision unique du Romantisme à travers de véritables témoignages historiques et littéraires, dont la correspondance de George Sand, Alfred de Musset et Pietro Pagello.

PARIS. "Pétrus Borel fut une des étoiles du sombre ciel romantique", écrit Charles Bau­delaire à propos de l’auteur de Champavert le Lycanthrope, dont le manuscrit, daté à Paris vers 1832, était l’une des "perles" de la vente du 25 avril. Enrichi d’un long poème autographe de Gérard de Nerval en épigraphe, il a été adjugé 420 000 francs. Quatre poèmes des Odelettes de la main de Nerval ont enlevé l’enchère de 210 000 francs. L’extraordinaire correspondance de George Sand, Alfred de Musset et Pietro Pagello apporte un passionnant éclairage sur l’affaire des "amants de Venise", l’éphémère infidélité de Sand avec Pagello et le déclin de Musset. Adressée à Alfred Tattet, le meilleur ami du poète, elle a été adjugée 400 000 francs. Adressées à Eugène Delacroix, 69 lettres de l’infatigable George Sand ont trouvé acquéreur à 350 000 francs. De Barbey d’Aurevilly, le Deuxiè­me mémorandum , commencé en 1838, a été adjugé 210 000 francs, et l’important manuscrit du début du Voyage en Orient, écrit sur le Nil en 1850 par Gustave Flaubert, 140 000 francs. Deux manuscrits illustrés de dessins de poètes ont retenu l’attention. Adjugé 110 000 francs, le Cortège verlainien, un feuillet avec des dessins à la plume par Paul Verlaine, précédait le texte d’une conférence de 1893. La Préface pour Phèdre, vers 1941-1942, de Paul Valéry, illlustrée de dessins à l’encre parfois rehaussés à l’aquarelle, a été adjugée 55 000 francs. Enfin, l’enchère de 59 000 francs a été portée sur un manuscrit de Stéphane Mallarmé, À Hélène, 1885 – traduction d’un poème de Poe –, et 63 000 francs sur six poèmes du recueil Les Joues en feu de Raymond Radiguet.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°38 du 16 mai 1997, avec le titre suivant : Dans l’intimité de George Sand

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque