Mercredi 20 novembre 2019

Paris-2

Cutlog, l’internationale

Atelier Richelieu Du 24 au 27 octobre 2013

Par Éléonore Thery · L'ŒIL

Le 18 octobre 2013 - 239 mots

Pour sa 5e édition, Cutlog continue de mettre à l’honneur la recette qui a construit sa notoriété et dégagé une identité palpable parmi les foires off de la Fiac : une programmation inattendue et des galeries en provenance du monde entier, centrée sur la jeune génération d’artistes.

« Nous voulons un rendez-vous différent, pas une foire franco-française », revendique Bruno Hadjadj, son directeur. La nouveauté se situe ailleurs, en cette année 2013, synonyme de changement pour cette foire montante : après le lancement avec succès d’une bouture new-yorkaise au printemps dernier, l’édition parisienne de Cutlog quitte la Bourse du Commerce pour l’Atelier Richelieu. Une annexe passage Choiseul est réservée à une programmation vidéo, carte blanche offerte à de jeunes curateurs et à une série d’événements festifs. Une petite quarantaine de galeries sont représentées dont un fort contingent de nouveaux arrivants, notamment parisiens.

La foire organise également la troisième édition du festival du film d’artistes de Paris, cette année sur le thème « Trajectoires ». Plus de 60 % des exposants sont étrangers, provenant parfois de pays rarement représentés en France : « Cette année, nous avons une ouverture particulière vers tous les pays du monde : des artistes du Mozambique, une galerie de Kuala Lumpur ou de Santiago du Chili », précise Bruno Hadjadj. Ne pas manquer les stands de Clear Edition (Tokyo), Flowers (Londres), Olivier Robert (Paris) ou encore Creative Growth (Oakland), dédié aux œuvres de personnes handicapées.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°662 du 1 novembre 2013, avec le titre suivant : Cutlog, l’internationale

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque