Vendredi 13 décembre 2019

Collection Mock

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 4 février 2005 - 168 mots

LONDRES - Sotheby’s disperse à partir du 7 février la collection de Jean-Yves Mock, ancien conservateur de Beaubourg qui a travaillé de 1956 à 1973 à la Hanover Gallery à Londres. Sotheby’s reproduit d’ailleurs le calendrier de toutes les expositions de cette enseigne, mais fait l’impasse sur l’exposition « Picabia » de 1968. Le parfum de controverse de cet événement, qui avait suscité l’ire du galeriste milanais Arturo Schwartz, explique sans doute cet escamotage ! Les 240 lots de la collection seront répartis en plusieurs vacations à Olympia. Ce volet fait la part belle à Mark Tobey et Niki de Saint Phalle. Les œuvres sont modestes mais savoureuses, comme les cartes et enveloppes annotées par Niki et par Jean Tinguely. Les estimations vont de 1 000 à 5 000 livres sterling. Les morceaux de choix ont été aiguillés vers la vente d’art surréaliste du lendemain. L’occasion d’emporter deux pièces de Magritte, Le Corps bleu, huile sur toile de 1928 estimée 200 000-300 000 livres sterling, et Le Chef-d’œuvre ou les mystères de l’horizon, gouache de 1964 estimée 300 000-400 000 livres sterling.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°208 du 4 février 2005, avec le titre suivant : Collection Mock

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque