Samedi 15 décembre 2018

Christie’s a le vent en poupe

Après la collection Loeb, celle des Ganz

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 16 mai 1997 - 273 mots

Après avoir dispersé le 12 mai la collection Loeb (le JdA n° 37), Christie’s va vendre, le 10 novembre à New York, celle de Victor et Sally Ganz, étonnant ensemble de peintures du XXe siècle estimé au montant sans précédent de 125 millions de dollars (725 millions de francs). Ce doublé conforte la position de la maison de vente vis-à-vis de sa principale concurrente Sotheby’s.

LONDRES. Pour annoncer ce qui sera, selon elle, la plus importante vente d’une collection privée d’art du XXe siècle, Christie’s s’est limitée le 29 avril à un bref communiqué et a préféré garder secret le contenu de la dispersion. Cepen­dant, la maison de vente a tenu à rendre publique l’information à la Bourse de Londres, où elle est cotée. Selon le Daily Telegraph, de très importants tableaux de Picasso feraient partie de la collection réunie par Victor W. Ganz, qui avait fait fortune à New York dans la bijouterie fantaisie. Il y aurait, en particulier, un portrait de Marie-Thérèse Walter assoupie, intitulé Rêve (1932), estimé 35 millions de dollars, ainsi qu’une autre toile, datée de 1913, Femme dans un fauteuil, estimée 15 millions de dollars. Dès 1941, Victor Ganz, âgé de 28 ans, a commencé à acheter  des œuvres de cet artiste, jusque dans les années soixante. Douze tableaux de la collection – dont un Picasso, La cage aux oiseaux – ont déjà été vendus par Sally Ganz à la mort de son mari il y a neuf ans, pour un montant total de 48 millions de dollars. Après la récente disparition de Sally Ganz, cette impressionnante collection est en grande partie dispersée aujourd’hui par ses quatre enfants.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°38 du 16 mai 1997, avec le titre suivant : Christie’s a le vent en poupe

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque