Mercredi 21 octobre 2020

Christie’s fait des bulles

Par Éléonore Thery · Le Journal des Arts

Le 25 mars 2015 - 220 mots

PARIS - Le 14 mars, Christie’s organisait en collaboration avec la galerie Daniel Maghen, sa deuxième session consacrée à la bande dessinée, en deux vacations.

La première, dédiée à Hergé, n’a remporté qu’un succès mitigé : 1,5 million d’euros (hors frais) étaient attendus, mais la maison n’a récolté que 792 850 euros (frais compris), dont 577 500 euros, le double de l’estimation, pour une couverture originale du Journal de Tintin présentant un texte en calligraphie chinoise. La star de la vacation, une rare affiche de librairie (est. 650 000-700 000 euros) est en réalité restée invendue. La deuxième partie de la vente a, quant à elle, très bien fonctionné, totalisant 5,1 millions d’euros. Plusieurs records ont été enregistrés, notamment pour une planche originale d’Enki Bilal (issue de La Foire aux immortels, vendue 115 500 euros), pour Edgar P. Jacobs (issue du mythique album La Marque jaune de Blake et Mortimer, adjugée 205 500 euros) ou Jean Giraud (Blueberry, Le Cheval de fer, cédée 109 500 euros). À noter, près du quart des lots a été adjugé via Internet et quelque cent nouveaux clients ont été enregistrés. Ce marché en croissance, sur lequel règne Artcurial (suivi de Millon), attire désormais les plus importantes maisons de ventes : la semaine précédente, c’est Christie’s qui misait sur cette discipline et sa jeune clientèle

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°432 du 27 mars 2015, avec le titre suivant : Christie’s fait des bulles

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque