Lundi 16 septembre 2019

Chef-d’œuvre de Qizilbash

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 16 septembre 2010 - 157 mots

PARIS - Dans le cadre de sa vente d’« Important mobilier et objets d’art » du 19 décembre à Paris, Christie’s propose cinq chefs-d’œuvre de la collection Qizilbash.

Œuvres d’orfèvre du XVIIe siècle, d’ébénistes de premier plan et de bronziers sous Louis XVI, ces lots ont pour caractéristique l’alliance de matières précieuses. Ainsi avec un vase couvert d’époque Louis XVI, associant céladon et bronze (est. 1,2-1,8 million d’euros), ou une paire d’aiguières en porphyre et bronze, d’époque Louis XVI, par Pierre Gouthière (est. 500 000-800 000 euros). Sans oublier un cabinet en ivoire, argent et vermeil d’époque baroque, attribué à Melchior Baumgartner (300 000-500 000 euros), une paire de girandoles d’époque Louis XVI en granit et bronze (est. 400 000-600 000 euros), et enfin un coffret en tombeau d’époque Louis XIV, en ébène et marqueterie d’écaille, d’étain et de laiton, attribué à André Charles Boulle (est. 400 000-600 000 euros).

www.christies.com, tél. 01 40 76 85 85.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°271 du 14 décembre 2007, avec le titre suivant : Chef-d’œuvre de Qizilbash

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque