Mercredi 12 décembre 2018

Champagne pour le Carré Rive Gauche

Le 27 mai, une fête vénitienne inaugure \"Objets d’art et Livres Passion\"

Le Journal des Arts

Le 16 mai 1997 - 522 mots

Le coup d’envoi des festivités des vingt ans du Carré Rive Gauche aura lieu mardi 27 mai, lors d’une soirée de prestige sur le thème de Venise. L’association parisienne d’Antiquaires et de Galeries d’art du VIIe arrondissement inaugurera alors une manifestation de cinq jours, \"Objets Rares et Livres Passion\", du 28 mai au 1er juin.

PARIS. Dans le "musée à ciel ouvert" du Carré Rive Gauche, cent antiquaires et galeries se préparent à dévoiler les objets de curiosité insolites ou surprenants qui marqueront l’esprit de la fête inaugurée le 27 mai dans tout le quartier, quadrillé par la rue de Beaune, la rue de Lille, la rue de l’Université, la rue du Bac, la rue des Saints-Pères, la rue de Verneuil et le quai Voltaire. Cette soirée de lancement "Venise Rive Gauche", orchestrée par l’artiste scénographe Hippolyte Romain qui insuffle cette année un nouveau style au Carré, devrait se dérouler dans une ambiance de fête vénitienne, costumée ou non, où l’on sablera le champagne Pommery à la cuvée bien nommée : Apanage de Venise. Du 28 mai au 1er juin, les connaisseurs auront cinq jours pour découvrir chez les antiquaires les "Objets Rares et Livres Passion", gardés en principe secrets en vue de la manifestation. Parmi ceux-ci, un Avalokitesvara Padma­pani, statue en bronze tibétaine du XIVe siècle, attirera les regards chez Christian Deydier, nouveau venu au Carré. Également installé depuis peu, Jacques Lacoste, spécialisé dans l’Art déco, présentera une paire de tabourets en X estampillés Ruhlmann, vers 1932, en cuir et ébène de Macassar. Un guéridon en bois doré avec un dessus de marbre brèche d’Alep, vers 1940, de l’ancienne collection de Roger Vivier, sera exposé chez Hervé Lorgeré, jeune marchand qui inaugure sa galerie en mai. Autre "nouveau", Sylvain Lévy-Alban a choisi un bureau-scriban vénitien du XVIIIe siècle, surmonté d’une bibliothèque en laque jaune, décoré de gravures selon la technique de l’Arte povera. Spécialisée dans l’Extrême-Orient, Myrna Myers proposera un ensemble d’objets venant de Chine, du Japon ou de Corée, relatifs à la cérémonie du thé, dont certains remontent au XIIIe siècle. La galerie Blondeel-Deroyan présentera de rares broderies "au point" de grand format, du XVIe au XVIIIe siècle, parmi lesquelles des vues de Florence de 2,50 m sur 3,70 m. Chez Brimo de Laroussilhe, un pion de trictrac du XIIe siècle en ivoire de morse, figurant un homme luttant avec deux animaux fantastiques, retiendra à lui seul l’attention. Probablement destiné au voyage, un petit bureau de pente en ivoire – ouvrage indien réalisé vers 1800-1810 pour l’Europe et décoré de motifs gravé – sera exposé chez  Luc Bouveret. Chaque antiquaire mettra également en exergue un ouvrage qui lui tient à cœur, pour signifier son appartenance à la Rive Gauche, quartier de la pensée et du livre qui rassemble les plus grands éditeurs. Le Carré éditera à l’occasion de ses vingt ans le livre Passions d’Anti­quaires, illustré de vues du quartier croquées par Hippolyte Romain, dans lequel chaque adhérent présente son métier et sa spécialité.

OBJETS RARES ET LIVRES PASSION, 28 mai-1er juin, Carré Rive Gauche, 75007 Paris, tlj 11h-22h, dimanche 11h-20h. Tél. 01 42 61 31 45. Internet : www.carrerivegauche.com

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°38 du 16 mai 1997, avec le titre suivant : Champagne pour le Carré Rive Gauche

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque