Vendredi 23 février 2018

Cartier-Bresson, du tir à la méditation

Les dessins d’une passion

Le Journal des Arts

Le 22 septembre 2009

Si les dessins d’Henri Cartier-Bresson ont déjà été montrés dans différents musées, c’est la première fois qu’une galerie leur consacre une exposition. Claude Bernard en a réuni une centaine, au crayon ou à l’encre de Chine, nés entre 1974 et 1997 d’une observation quasi photographique et non de l’imagination. Ils sont proposés entre 13 000 et 28 000 francs.

PARIS. Henri Cartier-Bresson, comme Lartigue, a toujours eu une passion pour la peinture. "Enfant, j’en faisais le jeudi et le dimanche, j’y rêvais les autres jours", écrivait-il en guise d’introduction à son premier album d’images, en 1952. Aujourd’hui, il affirme avoir abandonné la photographie pour se consacrer au dessin : "Le dessin, c’est la méditation, la photographie le tir". "Toutes les œuvres ont été choisies par l’artiste lui-même, explique Claude Bernard. Henri Cartier-Bresson a immédiatement accepté d’exposer dans ces lieux où sont passés Giacometti, Bacon, Bonnard, Balthus et bien d’autres grands noms de ce siècle, car il en apprécie le côté intimiste". Jouant sur les contrastes et les dégradés, il montre ainsi, à côté de quelques nus d’une rare intensité, des portraits et des natures mortes, tous animés d’une force picturale. Des morceaux de sa vie croqués sur les bords de la Seine, du Grand Canal à Venise ou dans les Alpes-de-Haute-Provence complètent un parcours qui pourrait presque s’apparenter à une rétrospective. Car ces cent dessins retracent les vingt-trois dernières années de ce nonagénaire “animé d’une lumière intérieure”. Saisis sur le vif, au fil de ses pérégrinations, ils sont présentés côte à côte, sans aucune séparation, pour ne pas contrarier leur unité stylistique.

HENRI CARTIER-BRESSON : DESSINS DE 1974 À 1997, jusqu’au 8 novembre, galerie Claude Bernard, 7-9 rue des Beaux-Arts, 75006 Paris, tél. 01 43 26 97 07, tlj 10h-19h. Catalogue 100 F.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°46 du 24 octobre 1997, avec le titre suivant : Cartier-Bresson, du tir à la méditation

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque