Piasa

Bronzes du « Grand Siècle »

Par Armelle Malvoisin · Le Journal des Arts

Le 15 décembre 2006 - 356 mots

La maison de ventes disperse un exceptionnel ensemble de statuettes du XVIIe siècle.

PARIS - Une réunion exceptionnelle de sept sculptures en bronze de l’école française du XVIIe siècle est au cœur de la vente de mobilier du 20 décembre à Drouot chez Piasa. « Cela fait vingt ans que l’on n’a pas vu un ensemble de cette qualité à Paris, digne des plus grandes collections de bronzes connues à travers l’histoire et le monde », nous a déclaré l’expert Alexandre Lacroix. Ainsi, un autre exemplaire de la belle Amphitrite d’après Michel Anguier, statuette en bronze figurant l’épouse de Poséidon, estimée 35 000 euros, figurait dans la collection constituée par Louis XIV sous le nom : « Les bronzes de la Couronne ». Le Tibre et le Nil, deux groupes en bronze que l’auteur anonyme a copiés d’après des sculptures antiques romaines du Ier siècle, estimés 120 000 euros l’ensemble, « sont, sans conteste, les deux plus impressionnantes pièces. Les deux fleuves sont représentés sous la forme de dieux alanguis protégeant, pour le Tibre, la louve romaine allaitant Remus et Romulus, et pour le Nil, un sphinx. On retrouve deux exemplaires équivalents dans l’exceptionnelle Wallace Collection de Londres », souligne l’expert. Parce que n’est connu qu’un seul autre exemplaire de Léda et le Cygne d’après Corneille Van Clève (conservé au Musée de Dresde, en Allemagne), cette pièce rarissime a été estimée 80 000 euros. Pour le bronze de l’allégorie de L’Air d’après Étienne Le Hongre dont le modèle en marbre décore les jardins du château de Versailles, 60 000 euros minimum sont attendus. Le Pluton d’après Michel Anguier, estimé 45 000 euros, le Bacchus d’après Pierre Granier, estimé 7 000 euros, et l’ensemble allégorique des Quatre vertus cardinales, travail anonyme français vers 1700 estimé 40 000 euros, constituent le reste de cette collection dont la rareté attirera sans doute les plus grands collectionneurs et musées internationaux.

OBJETS D’ART ET DE BEL AMEUBLEMENT, vente le 20 décembre à 14 heures à Drouot, 9, rue Drouot, 75009 Paris, SVV Piasa, tél. 01 53 34 10 10, expositions publiques : le 19 décembre 11h-18h et le 20 décembre 11h-12h, www.piasa.fr

Piasa

- Experts : Jean-Paul Fabre et Alexandre Lacroix (bronzes), Guillaume Dillée (meubles et objets d’art) - Estimation : 1,2 million d’euros - Nombre de lots : 135

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°249 du 15 décembre 2006, avec le titre suivant : Bronzes du « Grand Siècle »

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque