Bilans à mi-parcours

Drouot et Sotheby’s en hausse, Christie’s en baisse

Par Éric Tariant · Le Journal des Arts

Le 12 septembre 2008

La reprise du marché de l’art observée en 1997 semble se confirmer pour les six premiers mois de cette année. Celle-ci a profité tant à Drouot qu’à Sotheby’s, qui annoncent des résultats en hausse de 10 % pour le premier et de plus de 15 % pour le second. Christie’s subit en revanche une légère baisse.

PARIS - Un produit “Art” vendu en hausse de 10 % pour le premier semestre de cette année par rapport au premier semestre 1997, un nombre d’enchères millionnaires en progression de 30 %, le bilan des six premiers mois d’activité de Drouot confirme la nette reprise du marché de l’art parisien amorcée en 1997. Le produit “Art” vendu durant le premier semestre 1998 s’est élevé à 1,6 milliard de francs, contre 1,44 milliard pour les six premiers mois de 1997, le produit vendu global ne progressant en revanche que de 2,5 %. Quatre-vingts enchères millionnaires ont été enregistrées – au lieu de 62 en 1997 et 43 en 1996 – la majorité d’entre elles dans le cadre des “Temps Forts” de Drouot, au mois de juin. Plusieurs records du monde ont été comptabilisés à cette période dans différentes spécialités : un tableau d’Eugène Delacroix, Choc de cavaliers arabes, a ainsi été vendu plus de 51 millions de francs, frais compris, une nature morte de Clara Peeters plus de 11 millions, et les premières épreuves de l’édition originale des Fleurs du Mal corrigées par Baudelaire 3,5 millions.

Résultats en hausse également pour Sotheby’s. Le produit total vendu pour les six premiers mois de l’année s’est élevé à 215 millions de dollars (1,29 milliard de francs), contre 185 millions de dollars pour la même période en 1997, soit une hausse de plus de 15 %. Le revenu net est ainsi passé de 22,6 millions de dollars en 1997 à 27,3 millions cette année. “Nos bénéfices pour le premier semestre 1998 sont les meilleurs enregistrés par Sotheby’s depuis 1990”, souligne Diana D. Brooks, président du holding Sotheby’s Inc.

Christie’s enregistre en revanche des résultats en baisse (environ 4 %) pour le premier semestre 1998 comparé à 1997. Le montant total des ventes pour les six premiers mois de cette année s’est élevé à 870 millions de dollars (5,2 milliards de francs), contre 908 millions en 1997. Pour l’auctioneer, cette baisse s’expliquerait par les ventes exceptionnelles réalisées l’an dernier – la collection Loeb avait permis à elle seule d’engranger un produit total de 93 millions de dollars –, mais aussi par le fait que plusieurs ventes importantes d’art du XXe siècle se sont déroulées cette année en juillet et n’ont ainsi pas été comptabilisées dans le bilan semestriel.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°65 du 28 août 1998, avec le titre suivant : Bilans à mi-parcours

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque