Beverly Hills, opus 2

La foire se tiendra du 28 octobre au 4 novembre

Le Journal des Arts

Le 1 juillet 2008

Une quarantaine de marchands, américains et européens, seront présents à Beverly Hills, du 28 octobre au 4 novembre, pour la seconde édition de l’International Art & Antique Fair. Organisée par David Lester, également à l’origine du salon de Palm Beach, la foire avait été critiquée l’an passé pour les insuffisances de son organisation.

BEVERLY HILLS (de notre correspondante) - Des stars de Hollywood comme Shirley McLaine et Sharon Stone rejoindront en tant que membres d’honneur le comité d’organisation de l’International Art & Antique Fair de Beverly Hills, où siégeaient déjà les décorateurs Mario Buatta et Rose Tarlow. Cette deuxième édition se tiendra immédiatement après l’International Fine Art and Antique Dealers Show de New York, afin de permettre aux marchands européens de réduire leurs frais de transport. David Lester, l’organisateur qui est aussi à l’origine de l’International Art & Antique Fair de Palm Beach, a réuni quarante et un exposants, dont onze Britanniques, parmi lesquels Theo Waddington, MacConnal-Mason et Peter Nahum, quatre Français – Philippe Cazeau et Jacques de la Béraudière, Bernard Baruch Steinitz, Jacques de Vos –, un Canadien, un Italien et un marchand de Hong Kong. “Le salon organisé par David Lester à Palm Beach a été excellent et nous avons voulu le soutenir sur la côte Ouest”, déclare le marchand de tableaux londonien Peter Nahum. Dix New-Yorkais feront le voyage, dont Orientations, Trezza, Beauvais Carpets, ainsi que Forum et Mary-Anne Martin pour les tableaux. Par ailleurs, on notera la participation de six marchands californiens.

“L’an dernier, la foire de Beverly Hills a enregistré de 15 à 20 millions de dollars de transactions”, indique David Lester. Pour cette seconde édition, les œuvres du XIXe siècle figureront en bonne place.
Ainsi, Peter Nahum exposera un portrait dans un paysage par John Singer Sargent, un paysage à l’aquarelle de Thomas Gainsborough, une nature morte à l’huile de Duncan Grant et un dessin d’Edward Burne-Jones. John Mitchell présentera lui aussi des œuvres du XIXe siècle, dont le fleuron sera une scène de genre de Louis Léopold Boilly (1761-1845), d’une valeur de 280 000 dollars. “Les collectionneurs de la côte Ouest semblent particulièrement apprécier la peinture du XIXe siècle français”, souligne-t-il. L’an dernier, il avait vendu une huile d’Alfred Stevens, des peintures de l’École de Barbizon, ainsi qu’un paysage hollandais du XVIIe siècle. L’antiquaire proposera cette fois un bouquet de fleurs par Nicolas van Vereendael (1640-1691) à 235 000 dollars. La galerie Cazeau-de la Béraudière a sélectionné des tableaux impressionnistes et modernes, notamment des Degas, Pissarro, Matisse et Ernst. Espérant séduire des collectionneurs californiens, les galeristes de l’avenue Matignon ont décidé de participer à nouveau à ce salon dont ils avaient pourtant trouvé la première édition décevante. “La foire était plutôt mal organisée et la campagne de publicité avait été insuffisante”, remarque Philippe Cazeau. La clientèle fortunée y trouvera également des spécialistes en bijoux et argenterie, comme Graff et Marks ou Sabbadini, et en Art déco, tel Jacques de Vos qui exposera des meubles de Jean-Michel Frank, Pierre Chareau et Eugène Printz.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°90 du 8 octobre 1999, avec le titre suivant : Beverly Hills, opus 2

Tous les articles dans Marché

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque